SECTION SE-Unsa de la SEINE SAINT DENIS - 6 SQUARE DU HUIT MAI 1945 - 93140 BONDY
Tél. 01 48 02 19 31 - 93@se-unsa.org

 
Un nouveau cadre sanitaire à la rentrée 2022
Article publié le mercredi 13 juillet 2022.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Un nouveau cadre sanitaire, toujours graduĂ© mais simplifiĂ©, sera applicable Ă  partir de la rentrĂ©e 2022. Reposant sur un socle de recommandations (que l’on pourrait qualifier de niveau 0) et de trois niveaux de mesures, activables en fonction du contexte Ă©pidĂ©miologique, la logique de graduation proposĂ©e est la suivante :

- socle : relais des recommandations des autoritĂ©s sanitaires

- niveau 1 (vigilance modérée) : rappel et incitation au respect des gestes barrières, avec limitation des regroupements importants

- niveau 2 (vigilance accrue) : renforcement du respect des gestes barrières et adaptation des modalités de pratique des activités physiques et sportives

- niveau 3 (évolution très défavorable) : adaptation de la doctrine d’accueil en lycée et renforcement des mesures de restriction (activités physiques et sportives limitées en intérieur)

Le contact-tracing ne sera pas mis en Ĺ“uvre dans le niveau « socle Â». Pour les niveaux 1, 2 et 3 du protocole, s’il n’y a pas de recherche des contacts Ă  risque en population gĂ©nĂ©rale, alors il ne sera pas nĂ©cessaire de rĂ©aliser un contact-tracing Ă  l’École.

Modalités d’application

Ce cadre sanitaire est national, mais il pourra concerner tout ou partie du territoire.

Un délai de 10 jours sera appliqué entre la décision d’une modification du niveau du protocole, communiquée d’abord en interne aux professionnels avant de l’être au public, et son application.

Communication Ă  la profession

Le cadre sanitaire applicable à partir de la rentrée 2022 devrait être diffusé la semaine prochaine aux personnels. Une infographie sera réalisée et une FAQ sera diffusée avant la rentrée.

La rentrĂ©e devrait pouvoir se faire en niveau « socle Â» ou niveau 1.

Avis de l’Unsa Éducation

S’il aura fallu questionner à plusieurs reprises le ministère sur la gestion de crise depuis mars et en vue de la rentrée pour obtenir une nouvelle réunion et des informations concrètes, nous avons accueilli positivement le nouveau protocole simplifié et lisible. Ce dernier permet de ne pas déstabiliser l’École tout en limitant les risques de contamination dans les niveaux les plus élevés du cadre. Le fait que le ministère accède à notre demande répétée de communiquer ce protocole rapidement à tous les personnels, et ce avant d’en informer le grand public, est aussi une nouvelle satisfaisant.

Cependant, comme nous l’avons fait depuis le dĂ©but de l’épidĂ©mie et parce que nous mesurons les Ă©cueils potentiels de l’employeur, nous resterons vigilants sur plusieurs points et continuerons d’exiger :

- le respect des engagements pris par le ministère en matière de délai d’application de consignes et de cohérence entre cadre applicable en population et générale et cadre applicable à l’Ecole

- un équipement en masques et autotests anticipé et à la hauteur des besoins

- un abandon des mesures de suspension des psychologues de l’éducation nationale

- des recrutements importants pour faire face à la pénurie déjà trop lourde de personnels à ce jour et assurer les remplacements nécessaires dès la rentrée

 

 
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir