SECTION SE-Unsa de la SEINE SAINT DENIS - 6 SQUARE DU HUIT MAI 1945 - 93140 BONDY
Tél. 01 48 02 19 31 - Por. 06 64 13 92 85 - [Mél.]

 
Ecole primaire, déminage !
Article publié le jeudi 23 juin 2011.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

C’est lors d’un déplacement en Lozère que Nicolas Sarkozy a choisi de s’exprimer sur l’école. En jachère depuis des années, l’école primaire est soudain l’objet de l’attention présidentielle.

En annonçant pour 2012 un moratoire sur les fermetures de classes - tout en maintenant par ailleurs le dogme du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux -, il effectue un tour de passe-passe tactique à double détente. Dans un premier temps, il calme les réactions virulentes des élus de terrain à la veille d’élections sénatoriales disputées. Dans un second temps, il dégage le paysage électoral de toutes contestations intempestives lors des opérations de carte scolaire, en février 2012, à un jet de pierre de la présidentielle.

Il s’agit là d’une classique opération politicienne de déminage électoral. D’éducation, d‘amélioration du système éducatif, de prise en charge de la difficulté scolaire, il n’est évidemment pas question. Alors que l’Ecole de la République mérite toutes les attentions, le Président poursuit son œuvre d’affaiblissement.

Pour le SE-Unsa, notre système éducatif constitue un ensemble cohérent. Jouer avec le principe des vases budgétaires communicants en faisant porter sur le second degré, ou sur le « plus » pédagogique du premier degré, les 16.000 suppressions d’emplois déjà prévues pour 2012 est destructeur. C’est la raison pour laquelle le SE-Unsa appelle à une journée de grève le 27 septembre, au moment du débat budgétaire, pour infléchir ces choix. 
 

Paris, le 21 juin 2011

Christian CHEVALIER
Secrétaire Général

 
 
 
 
ALC