SECTION SE-Unsa de la SEINE SAINT DENIS - 6 SQUARE DU HUIT MAI 1945 - 93140 BONDY
Tél. 01 48 02 19 31 - Por. 06 64 13 92 85 - [Mél.]

 
Dispositif CP 100% rĂ©ussite (CP Ă  12) : qu’en est-il dans le 93 ?
Article publié le mardi 20 juin 2017.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le Dasen a convié l’ensemble des élus en CAPD à un GT exceptionnel le lundi 19 juin afin de nous présenter l’impact du dédoublement des CP en REP+ à la rentrée de septembre 2017 sur le mouvement complémentaire.

Le DASEN précise dans un premier temps que dans les écoles REP+ ayant un local pour permettre l’accueil de CP à effectif réduit le dédoublement serait effectif et dans les écoles où le local n’existe pas la co-intervention serait assurée par 2 maîtres dans une même classe de 24 CP.

Le DASEN a insistĂ© sur le fait que les services de la DIMOPE ayant dĂ©jĂ  commencĂ© Ă  travailler sur le mouvement complĂ©mentaire, les solutions pour assurer le dĂ©doublement des CP (CP Ă  effectif rĂ©duit)  ne sont pas multiples :

  1. Les PDMQDC affectĂ©s en Ă©cole REP+ : leurs missions seront concentrĂ©es sur les CP Ă  effectif rĂ©duit.
  2. Postes non pourvus PDMQDC : soit l’école n’avait pas de projet et/ou pas de volontaire. Un collègue serait donc nommĂ© Ă  titre provisoire.
  3. Les collègues sans affectation à l’issue du mouvement principal et suite aux premières mesures d’affectation du mouvement complémentaire (TRS, double nomination, volontaire ASH, volontaire Nord) serait nommé sur poste CP 100% réussite à titre provisoire.

LE SE UNSA93 est intervenu afin d’éclaircir quelques points

  1. Combien de classes sont concernĂ©es par le CP 100% rĂ©ussite ? Le DASEN rĂ©pond que c’est une question de CTSD, que nous aurons la rĂ©ponse dans les documents du CTSD du vendredi 23 juin.
  2. Les dernières affectations du mouvement complémentaire concernent essentiellement des collègues jeunes titulaires et néo titulaire. Le SE Unsa93 exprime son inquiétude quant à l’affectation de ceux-ci sur des CP à effectifs réduit.

Le DASEN rĂ©pond que ces collègues seront affectĂ©s sur l’école et        non pas sur le poste.

  1. Est-il envisageable de co-intervenir malgrĂ© la prĂ©sence d’un local permettant l’accueil de CP Ă  effectif rĂ©duit ?

Le DASEN veut que toutes les écoles qui peuvent accueillir les CP à effectif réduit, l’assure. Par contre il rappelle qu’il n’est pas prescriptif dans la pédagogie choisie ni dans les modalités d’enseignement. Des temps de co-intervention peuvent être couplés avec des temps en classe en effectif restreint. Le DASEN affirme que cette mesure sera celle qu’il présentera aux IEN.

Le DASEN insiste sur le fait que des enseignants chevronnés devront assurer cette mission. La répartition devra donc être soumise à l’avis du conseil des maîtres.

Le DASEN assure que les collègues assurant ce poste seront formés.

L’avis du SE Unsa

Concernant la disparition programmĂ©e du dispositif Plus de maĂ®tres que de classes, dans ce domaine comme dans d’autres, le SE-Unsa rappelle que dĂ©termination ne rime pas avec prĂ©cipitation.

Le SE-Unsa reste vigilant pour que ce changement prĂ©cipitĂ© se rĂ©alise en prenant en compte les personnels concernĂ©s et leurs aspirations. La dimension GRH doit ĂŞtre partie intĂ©grante des dispositifs adoptĂ©s. Ainsi, les nominations ne doivent pas ĂŞtre contraintes. 

Pour le nouveau dispositif CP 100 % rĂ©ussite ( CP Ă  12) le SE Unsa revendique la prise en compte de l'avis du conseil des maĂ®tres dans sa mise en oeuvre ( co-intervention et/ou dĂ©doublement).

Le SE Unsa n'appelle pas à la grève le 23 juin car durant des années, nous avons demandé des classes avec des effectifs réduits. Par contre, le temps de l’éducation n’est pas le temps du politique. Le dispositif PDMQDC n’est même évalué, qu’il est balayé d’un revers de la main par un autre. La valse des réformes exaspère les enseignants.

Autres inquiĂ©tudes : Le manque de candidat au CRPE prĂ©sage une rentrĂ©e 2017 difficile et le SE Unsa redoute une pĂ©nurie d'enseignants. L'attractivitĂ© du dĂ©partement n'est pas rĂ©solue malgrĂ© nos alertes, d'autant plus que des enseignants susceptibles d'ĂŞtre nommĂ©s remplaçants au mouvement complĂ©mentaire, seraient affectĂ©s sur les postes CP Ă  effectif rĂ©duit et vacants.

Lors de l'audience de la semaine dernière, le SE-Unsa a averti le ministre sur la situation déficitaire de notre département entre autres.

Afin de pallier les besoins prévisibles, le SE-Unsa demande la constitution de listes complémentaires dans toutes les académies.

 

 
 
 
 
 
PsyEN