SECTION SE-Unsa de la SEINE SAINT DENIS - 6 SQUARE DU HUIT MAI 1945 - 93140 BONDY
Tél. 01 48 02 19 31 - Por. 06 64 13 92 85 - [Mél.]

 
Carte scolaire janvier 2016 : compte rendu du groupe de travail
Article publié le jeudi 21 janvier 2016.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le groupe de travail relatif à l’étude de la carte scolaire 2016 s’est tenu comme annoncé les 18 et 19 janvier 2016 dans un climat serein , en espérant que la qualité des échanges de ces réunions se retrouvera dans les propositions du DASEN.

L’Unsa Education 93 a exposĂ© et dĂ©fendu toutes les situations dont vous nous aviez fait part.

En effet Ă  l’Unsa Education, nous constatons une augmentation considĂ©rable depuis plusieurs annĂ©es des constructions immobilières dans de nombreuses communes du dĂ©partement et nous nous inquiĂ©tons de la capacitĂ© de ces communes Ă  absorber cette arrivĂ©e massive de population tant au niveau des infrastructures (transports, santĂ©) que de l’éducation. Très peu de ces municipalitĂ©s ont anticipĂ© l’évolution dĂ©mographique et par consĂ©quent elles n’ont pas assez de locaux scolaires qui pourraient accueillir les nombreux Ă©lèves qui arriveront dans les prochaines annĂ©es.

D’autre part, l’Unsa Education se félicite des 503 postes d’enseignants attribués à notre département. Cela faisait longtemps que nous n’avions pas vu une telle dotation pour une année.

Mais quelles seront les prioritĂ©s du DASEN ?

Nous serons particulièrement attentif au respect des seuils d’ouverture et de fermeture (23 en élémentaire, 25 en maternelle REP et 25 en élémentaire, 27 en maternelle hors REP).

Qu’en est-il des postes spécialisés?

L’Unsa Education exigera que les RASED soient réabondés pour rétablir au maximum les 190 postes supprimés entre 2007 et 2012 car trop d’élèves manquent des aides spécialisées dont ils ont besoin. Il faut par ailleurs prévoir les départs en stages CAPA-SH nécessaires pour permettre aussi aux CLIS et ULIS d'être abondé en maitres spécialisés.

Et pour nos collègues ERSEH (référent handicap) débordés par la multitude des dossiers, la création de postes est indispensable pour que la scolarisation des enfants en situation de handicap devienne réelle et efficace.

Qu’en est-il des postes remplaçants?

Pour l’Unsa Education, il est indispensable que l’effort se poursuive sur le remplacement.

Des créations de postes de remplaçants sont nécessaires (avec en priorité à la création de postes de ZIL, afin de retrouver une meilleure réactivité et connaissance du terrain) car trop de collègues absents ne sont pas remplacés et cela désorganise les écoles et dégrade les conditions d’apprentissage de tous les élèves.

Qu’en est-il des postes de plus de maitres que de classes tant attendus en REP+ et TPS?

Les annonces ministĂ©rielles doivent se traduire vĂ©ritablement dans notre dĂ©partement  par la crĂ©ation de postes de «maitres supplĂ©mentaires » (PDMQDC) dans les Ă©coles en Ă©ducation prioritaire. Ces postes doivent permettre de faire Ă©voluer les pratiques pĂ©dagogiques dans les Ă©coles.

Des postes de TPS doivent également être créés sachant que le nombre de toutes petites sections dans les secteurs les plus difficiles, est loin des 30% recommandé par le ministère.

L’Unsa Education est consciente de l’importante dotation en postes attribuĂ©e pour la rentrĂ©e 2016 mais entre les nĂ©cessitĂ©s et une dĂ©mographie galopante, les choix du DASEN seront importants dans la prise en compte des besoins dans notre dĂ©partement.

Xavier Lioté

Pour l’UNSA Education 93.

 
 
 
 
 
PsyEN