Retour à l'article normal

SE-UNSA 76


 Par SE076
 Le  lundi 21 janvier 2013

CTSD du 18 janvier 2013 : le compte-rendu

 

L’ordre du jour consistait principalement dans

• la préparation de la carte scolaire dans le 1er et second degré

• la rédécoupage des circonscriptions pour la rentrée 2013

Après les déclarations liminaires (voir celle de l’Unsa Education en pièce jointe), le Dasen ne souhaite pas faire de commentaires sur ce qui relève de la politique nationale.

Dans le premier degré, après plusieurs années de baisse, la tendance s’inverse et on attend plus d’élèves à la rentrée 2013 dans les écoles (+552 selon les estimations des services). Au niveau académique, l’objectif est de rapprocher les P/E des 2 départements de l’académie.

Le DASEN indique quelles sont les priorités du ministère pour la rentrée :

  1. Abaisser les effectifs par classe

Oui, c’est un vœu que nous formulons aussi. Hélas, les seuils de fermeture resteront les mêmes que ceux de l’année dernière et comme habituellement, il n’y a pas de seuil d’ouverture ! ! ! Ce que nous dénonçons…

  1. Favoriser l’accueil des moins de 3 ans en maternelle dans les zones prioritaires et dans les zones de revitalisation rurale. Il ajoute que nous ne sommes pas concernés en Seine Maritime car les moins de 3 ans étaient déjà comptés dans les effectifs… Un « partenariat » avec les municipalités sera engagé…

Certes mais pourquoi les moins de 3 ans ne seraient-ils pas non plus pris en compte Hors-ZEP ? Et quid du milieu rural ?

 

  1. Mettre en place le dispositif « plus de maîtres que de classes » dans les zones difficiles. On créerait des postes flèchés dans des écoles ciblées à partir de « projets d’équipe ». Sans consigne ministérielle, il serait favorable à ce que ce type de poste soit implanté sur 2 ou 3 ans…

La carte des ZEP étant figée depuis longtemps, nous souhaitons que ce dispositif ne soit pas seulement réservé aux seules ZEP, qu’il prenne en compte les projets des écoles et soit étendu aussi aux secteurs en difficultés, pas seulement ZEP…

 

  1. Enfin, la priorité demandée est d’accueillir les nouveaux enseignants à la rentrée prochaine… Il y aura 145 Professeurs des Ecoles Stagiaires issus du concours 2013 (1) mais il faudra aussi « caser » 150 contractuels payés  sur un mi-temps pour effectuer 9h sur le terrain et préparer  parallèlement leur master et l’admission à la seconde partie du concours. Ces contractuels représenteront une cinquantaine d’Equivalents Temps Plein.

C’est là que le bât blesse ! Les 31 moyens de carte scolaire supplémentaires prévus à la rentrée ne suffiront pas ! Le risque est donc de les voir en grande partie absorbés dans l’accueil des stagiaires… Cela se traduirait donc (et c’est quelque part inévitable dans les faits) par des fermetures de classes. L’équation est désormais trop souvent la même : pour générer des ouvertures, il faut opérer des fermetures…

 

  1. Poursuivre « l’effort de formation en ASH « sans pour autant reconstruire des RASED ». Aïe ! Derrière les belles intentions se cachent seulement quelques départs en formation (sans doute aucun en E et G et probablement encore 15 D et 15 F). Tout juste de quoi compenser quelques postes G vacants et quelques psychologues. Le RASED mérite d’autres réponses !(voir article sur notre site)

Redécoupage des circonscriptions : un exposé est fait par l’IA adjointe sur le rééquilibrage des circos par nombre de classes et en cohérence avec les secteurs de recrutement des collèges dans la perspective de la mise en place des cycles futurs (CM2/6ème). Un tableau vous sera prochainement proposé, récapitulant les modifications envisagées.

 

Concernant la rencontre du DASEN et des syndicats sur la modification des rythmes scolaires :

Le DASEN a pour objectif la réécriture du règlement départemental.

Après consultations tous azimuts des élus, le DASEN opte pour une journée qui démarrerait à 8h30, 8h45 ou 9h selon ce qui existe déjà localement, jusqu’à 11h30, 11h45 ou 12h pour ce qui concerne la matinée ; après 2 heures de pause méridienne (le Ministre exige un minimum de 1h30), les cours reprendraient à 13h30, 13h45 ou 15h pour se terminer à 15h45, 16h ou 16h15. Et, le mercredi matin serait travaillé pour une amplitude de 3 heures. Nous avons déposé un amendement aux derniers CSE et CTM afin que les conseils d’école soient consultés avant une décision définitive. Les enseignants doivent pouvoir donner leur avis sur l’organisation scolaire de la journée.