Retour à l'article normal

SE-UNSA 76


 Par SE076
 Le  lundi 22 novembre 2010

Non les enseignants ne sont pas des privilégiés !

 

Les données salariales de 2008 sont éclairantes.
Le salaire mensuel moyen des enseignants est très inférieur à celui de tous les autres cadres. Avec 2364€, il est même très proche du celui d’un fonctionnaire de l’État (2328€). Le différentiel est de 30% avec un cadre territorial, de 52% avec le privé, 55% avec les autres cadres de l’État et culmine à près de 70% avec les cadres hospitaliers…

On mesure l’injustice. Au moment où le ministère de l’Éducation nationale prétend en avoir fini avec la revalorisation des enseignants malgré les engagements présidentiels, ces chiffres sont édifiants.
Malmenés par rapport à leurs collègues européens, les enseignants le sont tout autant en comparaison des autres cadres français. L’augmentation du niveau de recrutement ne peut que rendre cette perception plus injuste et aviver la concurrence sur les viviers de recrutement. Ajoutés au blocage de la valeur du point d’indice, de l’augmentation des retenues pour pension, les salaires se déprécient. Le sentiment de déclassement ne peut qu’en être renforcé.

Le SE-Unsa continue à revendiquer une revalorisation pour tous les enseignants.