Retour à l'article normal

SE-UNSA 76


 Par SE076
 Le  mardi 15 mai 2018

Avec TOUS les fonctionnaires, je serai en grève le 22 mai

 

Les services publics sont en danger !

Les neuf organisations syndicales représentatives dans la Fonction publique appellent l’ensemble des personnels de la Fonction publique de l’État, de la Fonction publique Hospitalière et de la Fonction publique Territoriale à la grève et aux manifestations le mardi 22 mai 2018.

Elles exi­gent un dia­lo­gue social res­pec­tueux des repré­sen­tants des per­son­nels et appel­lent les agents à dire leur rejet du projet de sup­pres­sion de 120 000 emplois et le recours accru au contrat qui dégra­de­ront les condi­tions de tra­vail des agent-es, consi­dé­rant que le déve­lop­pe­ment de la contrac­tua­li­sa­tion cons­ti­tue une atta­que contre le statut de même que la pos­si­ble rému­né­ra­tion « au mérite » assise sur des cri­tè­res anti­no­mi­ques de ceux du ser­vice public. Elles rap­pel­lent leur oppo­si­tion à la remise en cause des CAP et à la dis­pa­ri­tion des CHSCT, comme à toutes mobi­li­tés for­cées vers le sec­teur privé.

Dans le cadre du rendez-vous sala­rial du mois de juin, les orga­ni­sa­tions appel­lent les agents à exiger que le gou­ver­ne­ment pro­pose des mesu­res qui per­met­tent une réelle amé­lio­ra­tion du pou­voir d’achat pour toutes et tous : fin du gel de la valeur du point d’indice et sa reva­lo­ri­sa­tion, rat­tra­page des pertes subies, abro­ga­tion de la jour­née de carence, com­pen­sa­tion pérenne de la hausse de la CSG, res­pect des enga­ge­ments en matière d’évolution de car­rière, amé­lio­ra­tion des dérou­le­ments de car­rière.

Les orga­ni­sa­tions sont atta­chées à une Fonction publi­que ren­dant des ser­vi­ces de qua­lité à toutes et tous les usager-es sur l’ensem­ble du ter­ri­toire, aux valeurs et prin­ci­pes d’égalité, de soli­da­rité et de jus­tice sociale, à la néces­sité aussi de confor­ter les agent-es dans leurs rôles et dans leurs mis­sions. Fortes de ces valeurs, elles appel­lent le Gouvernement à être extrê­me­ment vigi­lant sur les suites à donner au futur rap­port du Comité Action Publique 2022.