SECTION SE-Unsa de la SEINE MARITIME - 77 QUAI CAVELIER DE LA SALLE - 76100 ROUEN
Tél. 02 35 73 16 75 - Fax. 02 35 03 92 26 - 76@se-unsa.org

 
ULIS : le SE-Unsa rencontre le DASEN
Article publié le vendredi 13 juin 2014.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Ce mercredi 11 juin, le SE-UNSA a été reçu en audience par le DASEN de Seine maritime.

Nous avons exposé la situation des ULIS et les problématiques que vous dénoncez tous :

1) le devenir des élèves à l’issue de la 3ème ULIS : On ne peut minimiser l’effort de création d’ULIS fait ces dernières années mais à l’issue de la classe de troisième nombre d’élèves restent sans solution… Le DASEN n’a pas nié cet état de fait. Il nous précise que l’éducation nationale n’est pas la seule responsable. Il va falloir créer d’autres ULIS Lycée très prochainement mais il faudrait aussi que l’ARS (Agence Régionale de la Santé) crée des places en ITEP afin d’ accueillir les élèves qui en relèvent.

Comme toujours en ASH, le manque de places fait que les élèves en situation de handicap ne sont pas toujours accueillis au bon endroit au regard de leurs besoins spécifiques.

2) les effectifs : Le seuil de 10 est dépassé dans toutes les ULIS de Seine Maritime. Le texte est resté trop vague. Il dit « Il est souhaitable que le nombre d’élèves scolarisés au titre d’une ULIS ne dépasse pas 10». Cela ne suffit pas à imposer ce seuil.

3) l'inclusion des élèves d'ULIS en classe "ordinaire" : Elle se fait de mieux en mieux mais n'est pas toujours facile au regard des effectifs chargés des classes de référence.


Le DASEN nous a certifiĂ© que la carte des ULIS n’est pas figĂ©e et est appelĂ©e Ă  Ă©voluer dans les annĂ©es Ă  venir. C'est une bonne chose, certes,  mais ce n’est pas suffisant dans la mesure oĂą les effets ne seront pas immĂ©diats.


Il reste à définir collectivement une action afin que les constats portés aujourd’hui ne restent pas lettre morte et que la situation évolue au regard des attentes des élèves, des familles et des enseignants.

 
 
 
 
ALC