SECTION SE-Unsa de la SEINE MARITIME - 77 QUAI CAVELIER DE LA SALLE - 76100 ROUEN
Tél. 02 35 73 16 75 - Fax. 02 35 03 92 26 - 76@se-unsa.org

 
Conseil de formation du 23 janvier 2014
Article publié le vendredi 31 janvier 2014.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le conseil réuni le 23 janvier a tiré un bilan intermédiaire de l’année de formation et imaginé quelques perspectives pour 2014/2015.

Mr Chevalier a présenté les actions inscrites dans le plan départemental de formation pour les publics désignés et sur appel de candidatures.
Notre dĂ©partement compte actuellement 34 Professeurs des Ecoles MaĂ®tes Formateurs « en service Â», 250 Ă  300 MaĂ®tres d’Accueil Temporaire, 138 Professeurs des Ecoles Stagiaires (dont 1 en renouvellement) et 122 contractuels admissibles ayant signĂ© un contrat (3 ont dĂ©missionnĂ© d’eux mĂŞmes après avoir Ă©tĂ© reçus par les services du DASEN).

Un PES s’est fait le porte-parole de ses collègues pour tĂ©moigner du ressenti de la formation reçue cette annĂ©e. (dĂ©but d’annĂ©e « essoufflant Â», affectation tardive -pour ceux nommĂ©s en 2ème vague-, calendrier chamboulĂ© en novembre avec des explications Ă  fournir aux parents, difficultĂ©s pour certains de faire la liaison avec la ZIL/Brigade chargĂ©e de l’alternance, mais suivi consĂ©quent et bienveillant des PEMF et CPC malgrĂ© la non-concordance des cycles parfois observĂ©e entre PEMF et PES, formation Ă  l’ESPE satisfaisante et correspondant aux besoins).

Concernant les 122 contractuels admissibles ayant signé un contrat, le SE-Unsa a rapporté un calendrier difficile quant à la charge de travail à assumer pour ces collègues (stage, mémoire, préparation des oraux).

Pour ce qui concerne l’avenir, Mme BEAUR, (IA adjointe au DASEN) évoque
• les possibilités de formation de toutes les catégories de stagiaires (3 types de jeunes collègues)
• la probable impossibilité de reconduire des stages de 72 heures (3 semaines) dans le plan de formation continue des titulaires.

Un seul plan de formation continue inter-degrés sera mis en place.

Le SE-Unsa estime qu’il y a encore beaucoup trop de flou sur l’avenir de la formation continue.
Il regrette le manque de lisibilité de l’articulation entre stages de terrain et formation à l’ESPE.
Il regrette aussi le manque de communication entre l’Université et l’ESPE et demande par ailleurs la mise en place de stages décentralisés (hors des secteurs havrais et rouennais).
Corcernant les CPC et PEMF de notre dĂ©partement, Mme BEAUR reconnaĂ®t en eux un « vrai potentiel terrain Â» et un « savoir-faire indĂ©niable Â». A la demande du SE-Unsa (seul syndicat prĂ©sent Ă  ce conseil de formation), des PEMF seront invitĂ©s Ă  la prochaine rĂ©union.

 
 
 
 
ALC