SECTION SE-Unsa de la SEINE MARITIME - 77 QUAI CAVELIER DE LA SALLE - 76100 ROUEN
Tél. 02 35 73 16 75 - Fax. 02 35 03 92 26 - 76@se-unsa.org

 
« JournĂ©e de Retrait de l’école » : non Ă  la dĂ©sinformation
Article publié le mercredi 29 janvier 2014.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Dans quelques Ă©coles, des parents d’élĂšves, apeurĂ©s par une campagne menĂ©e sur les rĂ©seaux sociaux, ont retirĂ© leurs enfants de l’école pour protester contre l’enseignement de la « thĂ©orie du genre ». Cette initiative revient Ă  dĂ©scolariser les Ă©lĂšves une fois par mois, sans souci de la continuitĂ© des apprentissages, au nom d'une idĂ©ologie rĂ©actionnaire et paranoĂŻaque qui enferme les filles et les garçons dans des rĂŽles stĂ©rĂ©otypĂ©s. D'autres interpellent les enseignants avec des remarques ineptes du genre "Quand allez-vous enseigner la masturbation aux CP ?" Pour le SE-Unsa, il est inacceptable que des extrĂ©mistes instrumentalisent les Ă©lĂšves pour mener leurs luttes politico-religieuses au sein mĂȘme de l’École de la RĂ©publique.

Combien de fois faudra-t-il le rĂ©pĂ©ter ? La « thĂ©orie du genre » n’existe pas, Ă  l’École pas plus qu’ailleurs. Il n’y a aucun complot Ă  l’Éducation nationale pour enseigner l’homosexualitĂ© aux Ă©lĂšves. Ce qui existe, ce sont les « gender studies » ou Ă©tudes de genre, initiĂ©es dans les annĂ©es 70 aux États-Unis, qui questionnent les rapports entre les sexes au sein des sociĂ©tĂ©s, le rĂŽle assignĂ© Ă  chacun en vertu de son sexe et les inĂ©galitĂ©s qui en dĂ©coulent. C’est aussi la rĂ©alitĂ© des violences exercĂ©es par sexisme ou homophobie dans notre sociĂ©tĂ©.

Pour le SE-Unsa, l’École publique est Ă  sa place quand elle dĂ©nonce les inĂ©galitĂ©s, lutte contre les prĂ©jugĂ©s et les stĂ©rĂ©otypes de genre, donne Ă  chaque enfant, sans discrimination, les mĂȘmes chances de rĂ©ussite, en mĂȘme temps que des clĂ©s de lecture pour comprendre la sociĂ©tĂ© dans laquelle il vit.

L’École publique a pour mission d’instruire mais aussi d’éduquer. Ce faisant, elle permet de former des citoyens respectueux d’eux-mĂȘmes et des autres, prĂȘts Ă  accepter la diffĂ©rence comme une richesse et non comme une menace. Cela passe notamment par l’affirmation de l’égalitĂ© entre les sexes, par l’éducation Ă  la sexualitĂ© et Ă  la contraception dans le respect des programmes.

Le SE-Unsa dĂ©nonce avec vigueur les amalgames et les mensonges portĂ©s par la mouvance extrĂ©miste Ă  l’origine de cette action. Il a obtenu du MinistĂšre que des consignes fermes soient donnĂ©es aux recteurs afin que la sĂ©rĂ©nitĂ© de l’École publique ne soit pas troublĂ©e et qu’un dĂ©menti soit apportĂ© Ă  cette campagne de dĂ©sinformation qui entache une profession tout entiĂšre.

 
 
 
 
ALC