SECTION SE-Unsa de la SEINE MARITIME - 77 QUAI CAVELIER DE LA SALLE - 76100 ROUEN
Tél. 02 35 73 16 75 - Fax. 02 35 03 92 26 - 76@se-unsa.org

 
Plus de maĂ®tres que de classes : parution au BO
Article publié le vendredi 25 janvier 2013.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le ministre a fixé deux axes principaux à la refondation de l’Ecole, la priorité au primaire et la réduction des inégalités sociales et territoriales de réussite scolaire. Un dispositif est emblématique de ce programme, le dispositif « plus de maîtres que de classes » qui représentera 7000 postes sur l’ensemble du quinquennat. La circulaire de mise en œuvre est parue au BO du 15 janvier 2013 (voir ci-dessous).

Les écoles concernées sont celles de l’éducation prioritaire, mais aussi des écoles qui ont « des besoins similaires » Pour le SE-Unsa, cette dernière possibilité d'implantation est importante car la carte de l'éducation prioritaire n'a pas évolué depuis bien des années ! L’objectif est la maîtrise du socle commun, par la prévention de la difficulté scolaire et sa remédiation quand elle n’a pas pu être évitée. L’action sera centrée « sur les instruments fondamentaux de la connaissance et de la méthodologie du travail scolaire. »

Pour le SE-Unsa, ce dispositif est un projet pédagogique qui concerne l’ensemble des enseignants. Le maître supplémentaire n’est pas un maître à part, il est membre de l’équipe, comme tous les autres enseignants. « La mission peut être exercée par un maître spécifiquement affecté à l’école ou par un maître de l’école dans le cadre d’un échange de service ». C’est pourquoi nous avons fait retirer du projet de texte toutes les mentions qui faisaient du maître supplémentaire un « super-héros » de la pédagogie ou qui le confondait avec un maître spécialisé. Le rôle des RASED, en complémentarité, est bien rappelé dans la circulaire définitive.

C’est bien l’équipe pédagogique qui construit le projet pédagogique en fonction des besoins identifiés des élèves. L’affectation d’un maître supplémentaire doit faciliter des fonctionnements pédagogiques en phase avec « l’esprit des cycles » et conduire à un renouvellement des pratiques quand celui-ci s’avère nécessaire. La plus-value pour les élèves doit être visible !

Pour SE-Unsa, ces postes ne doivent pas être fléchés au mouvement, contrairement à ce qu'en pense le DASEN. Ce dernier envisage de les installer pour une période de 2 à 3 ans. La circulaire prévoit que tous les enseignants de l’école bénéficieront d’une formation et d’un accompagnement par les équipes de circonscription et les maîtres-formateurs. L’ouverture à des équipes universitaires sera facilitée et un espace de ressources et de mutualisation sera ouvert sur le site Eduscol.

Pour le SE-Unsa, les décisions d’implantation de ce dispositif devront être prises en toute transparence et devront tenir compte de la qualité des projets pédagogiques élaborés par les équipes.


   BO maĂ®tre supp   
(40.6 ko)
 
 
 
 
ALC