SECTION SE-Unsa de la SEINE MARITIME - 77 QUAI CAVELIER DE LA SALLE - 76100 ROUEN
Tél. 02 35 73 16 75 - Fax. 02 35 03 92 26 - 76@se-unsa.org

 
Un nouveau départ pour les formations spécialisées
Article publié le mardi 4 septembre 2012.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Les départs en formations spécialisées ont subi une véritable hécatombe ces cinq dernières années.

De nombreux postes d’enseignants spécialisés ne sont pas pourvus par manque d’enseignants formés et de crédits mais aussi suite à la fermeture de certains centres de formation.

La logique du précédent ministère inscrivait l’enseignement spécialisé dans un cercle vicieux : en effet, ne pas former d’enseignants spécialisés sur une option a eu pour conséquence de laisser des postes vacants. Cela a permis aux administrations départementales de fermer ces postes, faute de candidats.

Les RASED, sont de ce fait complètement désorganisés à la rentrée avec les suppressions annoncées dans les cartes scolaires sur l’ensemble du territoire. Ce sont 5000 suppressions de postes dans les réseaux depuis 2009. De plus, vu les dérives qui apparaissent sur le terrain, nous demandons que dans tous les départements les missions inscrites dans la circulaire 2009-088 sur les RASED soient respectées.

Alors que l’accent est mis en ce début d’année sur l’aide à apporter aux élèves en difficulté et en situation de handicap dans le cadre d’une école qui se veut inclusive, le SE-Unsa a alerté le ministre sur les conséquences inquiétantes des suppressions importantes de postes d’enseignants spécialisés, que ce soit dans les services médico-sociaux (comme les CMPP ou les SESSAD), dans les établissements (IME, Unités d’enseignement),dans les RASED, SEGPA et enfin au sein des écoles.

Cette situation a été dénoncée dans les instances ou nous siégeons ou lors du débat sur la refondation de l’école ainsi qu’à l’occasion d’une audience au ministère sur la question plus spécifique des RASED.

Ces mesures freinent la mise en place des aides spécialisées pour les élèves qui sont le plus en difficulté à l’Ecole.et mettent aussi gravement en cause la loi du 11 février 2005 garantissant aux enfants en situation de handicap un parcours scolaire continu et adapté grâce à la complémentarité des modes de scolarisation.

La question est à présent de savoir quel est le devenir de l’enseignement spécialisé au sein du Service Public d’Éducation. Aujourd’hui nous sommes à un tournant: Les besoins sont réels et nombreux. Pour le SE-UNSA, il est urgent de relancer toutes les formations spécialisées sur l’ensemble du territoire avec les moyens nécessaires. C’est la condition pour que chaque élève puisse bénéficier de l’aide dont il a besoin, c’est aussi la mission du service public d’éducation.

Le SE-Unsa participera donc activement aux futures discussions en revendiquant une formation adaptée pour les enseignants, la pérennisation des missions d’accompagnement, un temps de concertation et des effectifs de classe qui permettent d’assurer un accueil adapté de qualité.
     
1854

 
 
 
 
ALC