SECTION SE-Unsa de la SEINE MARITIME - 77 QUAI CAVELIER DE LA SALLE - 76100 ROUEN
Tél. 02 35 73 16 75 - Fax. 02 35 03 92 26 - 76@se-unsa.org

 
Les enseignants français sont mal traitĂ©s !
Article publié le jeudi 23 février 2012.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

«Dans tous les pays européens, à l’exception de la Grèce et de la France, les salaires statutaires ont progressé durant la dernière décennie, tant dans le premier que dans le second degré». Le constat de l’OCDE est limpide et… accablant ! Dans une grande partie des pays européens le pouvoir d’achat a été maintenu ou a progressé parfois de 20 à 40%. Ceinture pour les enseignants français qui ont perdu 12% de pouvoir d’achat par rapport à 2000.

Au-delà des salaires, le rapport fait le triple constat de la perte d’attractivité de la profession enseignante, de son vieillissement et de sa lassitude : «la majorité des enseignants, dans près d’un tiers des pays européens, dont la France, quittent la profession dès qu’ils remplissent les conditions pour le faire».

Le rapport met en garde contre le risque important de pénurie à brève échéance et enjoint les pays de l’OCDE à faire des «efforts afin de rendre la profession enseignante plus attractive».

Une éclatante confirmation des analyses que le SE-Unsa n’a eu de cesse de présenter au ministère. Avec 20% de moins que la moyenne des pays de l’OCDE, nos traitements sont bas. Ils se déprécient d’année en année, notamment avec le blocage des salaires des fonctionnaires. La casse de la formation, les conditions d’exercice sont autant de signaux négatifs qui pèsent sur les viviers des concours. Il faut qu’ça change !

 
 
 
 
ALC