SECTION SE-Unsa de la SEINE MARITIME - 77 QUAI CAVELIER DE LA SALLE - 76100 ROUEN
Tél. 02 35 73 16 75 - Fax. 02 35 03 92 26 - 76@se-unsa.org

 
CAPD du 9 mai 2011
Article publié le jeudi 12 mai 2011.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Congés de formation professionnelle et positions statutaires étaient à l’ordre du jour de cette CAPD.

CONGÉS DE FORMATION PROFESSIONNELLE : (voir note de service de l’IA)

162 mois et 27 jours ont été finalement octroyés à 21 collègues sur les 31 qui avaient demandé un congé de formation professionnelle. La plus grande confusion a régné pour cette attribution. En effet, des avis avaient déjà été rédigés par l’administration qui, sans même quelquefois prendre en compte les points donnés par l’IEN ou le barème total avait semble-t-il fait son choix. Les demandes sont classées en 3 catégories (licence, master + préparation aux concours, autres). Pourquoi accorder un départ pour une formation quand on en refuse une autre (avec un barème pourtant supérieur…) ? L’administration y cherche des bénéfices en privilégiant les collègues ayant peu d’ancienneté. Les autres ne le valent-ils pas ? N’ont-ils pas, eux aussi des désirs légitimes de réorientation à l’heure où l’allongement de carrière et l’exercice de plus en plus difficile de leur métier pèsent lourdement sur leur moral ?

Un peu plus d’humain dans la gestion des ressources en personnel ne ferait pas de mal Monsieur l’Inspecteur d’Académie ! (C’était le sens de notre déclaration préalable -en pièce jointe ci-dessous.)

A notre demande, l’administration a acté la constitution d’un groupe de travail sur le congé de formation professionnelle avant le prochain appel d’offres…

POSITIONS STATUTAIRES : la liste des personnels en détachement (en attente de départ ou de réintégration) ainsi que les demandes de disponibilités nous ont été communiquées.

QUESTIONS DIVERSES :

• Un groupe de travail sur l’ASH se réunira en septembre.

• Les élus du personnel interviennent sur le manque de confidentialité (dû à l’absence d’isolation phonique) pour les entretiens avec les assistantes sociales. Manque de confidentialité aussi sur la transmission d’informations personnelles dans les écoles : nous demandons que la plupart des pièces concernant la situation personnelle et professionnelle des collègues leur parvienne sous pli cacheté. Le délai (tardif) de transmission des bulletins de salaire est pointé.

Droit Individuel à la Formation : 3 demandes ont été retenues. Les crédits sont communiqués.

• L’IA annonce que la balance des emplois 1er degré sera à l’équilibre à la rentrée. (Plus de surnombre et pas de manque ?)

• Le barème pour l’accès à la Hors classe PE restera inchangé pour les seuls 88 collègues qui pourront y accéder cette année. (échelon au 31/12/10 X 2 + Note et correctif si note ancienne + 1 pt dir. 2010/2011 + 1 pt ZEP si 3 ans consécutifs). Rappelons que l’accès à la hors classe est de droit dès le 7ème échelon de classe normale mais que les faibles possibilités d’accès (2% du corps augmenté grâce au seul SE-UNSA) rendent cette promotion de grade très limitée.

• 243 dossiers de retraites ont été déposés (les imprimés pour les départs l’année prochaine sont sur le site de l’IA).

Parmi ces 249, il y en a 136 pour ancienneté, 14 pour invalidité, 3 pour limite d’âge, 93 mères de 3 enfants (!), 1 pour handicap de l’enfant et 2 mises en paiement différé.

EXEAT/INEAT : une fois de plus, la situation sera très tendue. La question du mouvement des stagiaires est posée. Les départements du sud de la France risquent une nouvelle fois de pas autoriser les INEATS (même en rapprochement de conjoint avec enfant !).

EVS : dernièrement, nous annoncions à l’IA que, sous la pression de notre syndicat national, 180 EVS allaient pouvoir être recrutés dans notre académie. Il y en aura en fait 96 pour la Seine Maritime. Soit un total de 1296 à la prochaine rentrée. (Il y en avait 1329 à la rentrée 2010 ! …)

L’IA persiste à les attribuer pour la plupart sur l’aide au handicap (les décisions MDPH sont en hausse). Pour l’aide administrative, les priorités iront vers les écoles touchées par des mesures de carte scolaire, la perte de l’EVS admin. ou la perte de quotité de décharge.

Pour le SE-UNSA, ça ne suffit pas. Le protocole qu’il a signé sur l’aide administrative ne peut pas être remis en cause. Nous nous battrons pour faire respecter le texte !


   DECLARATION   
(226.5 ko)
 
 
 
 
ALC