SECTION SE-Unsa de la SEINE MARITIME - 77 QUAI CAVELIER DE LA SALLE - 76100 ROUEN
Tél. 02 35 73 16 75 - Fax. 02 35 03 92 26 - 76@se-unsa.org

 
Mutations 2011 : faut que ça bouge !
Article publié le vendredi 15 octobre 2010.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le SE-Unsa a été reçu par le ministère, lundi 11 octobre, pour discuter du projet de note de service Mobilité des personnels rentrée 2011. Ce projet reprend les règles précédentes sans en corriger les principaux travers au premier rang desquels la non prise en compte des disponibilités ou de congés parentaux pour le calcul des années de séparations de conjoint. Le SE-Unsa, syndicat des enseignants de la maternelle au lycée, en a fait une revendication forte dans le premier comme dans le second degré. Il n’est pas supportable que les enseignants contraints de prendre une disponibilité ou un congé parental pour rejoindre leur conjoint dans un autre département voient leur barème bloqué.

 

Besoin de lisibilité.

Les résultats des permutations 2010 n’ont fait l’objet d’aucun bilan. Cette réunion commune au premier et second degré a permis au SE-Unsa d’exiger un égal niveau de transparence. En effet, l’algorithme informatique du mouvement interdépartemental est peu lisible et aucun bilan n’a été communiqué. Le SE-Unsa souhaite connaître le calibrage décidé par les départements ainsi que la précision « mutation » ou « permutation » afin que les collègues n’ayant pas obtenu satisfaction aient des explications.
De plus, la phase complémentaire des ineat/exeat est quasiment paralysée. Les suppressions de postes, année après année, ont hypothéqué une partie des possibilités de changement de département. Alors que l’étau se ressert, la transparence et l’équité sont absolument nécessaires pour adopter la meilleure stratégie et supporter l’attente d’une mutation.
Le SE-Unsa souhaite être entendu et voir ses propositions traduites dans la note de service à paraître le 4 novembre au BO.

 
 
 
 
ALC