SECTION SE-Unsa de la SEINE MARITIME - 77 QUAI CAVELIER DE LA SALLE - 76100 ROUEN
Tél. 02 35 73 16 75 - Fax. 02 35 03 92 26 - 76@se-unsa.org

 
31ème acadĂ©mie en ligne et chaine de l’Ă©ducation nationale
Article publié le mercredi 1er juillet 2009.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Annoncée en janvier 2009 par Xavier Darcos, l’académie en ligne (www.academie-en-ligne.fr ), vient d’ouvrir. De quoi s’agit-il ?

- L’intégralité des contenus des enseignements correspondant aux programmes de la scolarité obligatoire, qu’il s’agisse des filières générale, techniques ou professionnelles, sera à terme proposé gratuitement à tous les français ainsi qu’au monde francophone, a annoncé Xavier Darcos.

-Le dispositif est aujourd’hui accessible avec d’abord « une offre gratuite et complète de cours d’été », accessible à tous, du CP à la terminale.

- A partir du 15 septembre, « c’est l’ensemble des cours qui seront en ligne avec d’abord le primaire puis à partir de fin octobre tous les cours de collège et de lycée », soit 105 cours au total. Les contenus des séries d’enseignement technique et professionnel seront ensuite intégrés « petit à petit ».

- Pour Xavier Darcos, cette « académie en ligne » s’inscrit dans une logique « de ce qu’est l’idéal de la République : un savoir gratuit, le prolongement de l’école gratuite laïque et obligatoire ». Par ce dispositif, « les familles n’auront plus besoin de passer par un intermédiaire à but lucratif ».

L’avis du SE-UNSA :

L’aide scolaire en ligne est un marché concurrentiel qui « surfe » sur l’angoisse scolaire. Le SE-UNSA le déplore et défend un projet éducatif aux antipodes de celui qui génère ce marché. Toutefois, le SE-UNSA est contraint de prendre acte de la demande des familles, demande qui n’est pas toujours de l’ordre du « soutien à l’excellence » , mais plus simplement de l’ordre du soutien à un enfant qui a connu des absences pendant l’année scolaire par exemple. Le SE-UNSA se réjouit de voir le CNED, dont la mission est d’offrir à tous ceux qui ne peuvent accéder directement à un enseignement, et qui fait partie du service public d’éducation, investir ce créneau de l’aide scolaire en ligne en s’emparant des moyens modernes de communication.

Pour l’heure, les documents proposés (cours du CNED) sont de qualité, mêlant cours, exercices et corrigés. La présentation est austère. L’offre est encore très incomplète, toutes les matières ne sont pas accessibles, loin s’en faut. En outre, le CNED propose un accompagnement payant : moyennant 69 euros par matière, les élèves peuvent bénéficier d’un suivi. Même si le coût n’est pas très élevé, il ne s’agit pas de la gratuité totale vantée par le Ministre.

Enfin, pour le SE-UNSA, ce dispositif, pour intéressant qu’il soit, ne saurait faire oublier les suppressions massives de postes qui ne manqueront pas de faire grimper en flèche le nombre d’élèves en difficulté.

La chaîne de l’EN

- Le ministère affiche aussi sa volonté de développer les usages numériques en son sein, notamment avec le lancement de sa webTv et de sa chaîne Dailymotion proposant des reportages vidéo, des entretiens thématiques, mais également avec l’ouverture d’un compte TwitterEducation France pour diffuser ses actualités. http://www.dailymotion.com/Education_nationale

- De nombreuses vidéos présentent l’actualité du système éducatif : réforme du lycée, organisation du baccalauréat, orientation, lancement du Pass éducation, corrigés gratuits du bac, etc.

- Plusieurs liens sont proposés, notamment vers http://www.curiosphere.tv . Curiosphere.tv a été lancée par France5 en février 2008 et offre actuellement plus de 1.300 vidéos pour appréhender les champs de la connaissance, explorer et partager des expériences pédagogiques.

L’avis du SE-UNSA :

On trouve sur cette chaîne beaucoup de propagande ministérielle : Darcos vend son rattrapage du mois de juin, les évaluations, l’accompagnement éducatif, etc. En revanche on peut trouver des contenus intéressants et la présentation peut attirer les jeunes...

On peut toutefois s’interroger sur la pertinence du choix de l’hébergeur « Dailymotion » qui peut en quelques clics conduire un jeune à se retrouver face à des vidéos déposées par des internautes, vidéos à l’intérêt éducatif parfois douteux. Curieux mélange des genres !

 
 
 
 
ALC