SECTION SE-Unsa de la SEINE MARITIME - 77 QUAI CAVELIER DE LA SALLE - 76100 ROUEN
Tél. 02 35 73 16 75 - Fax. 02 35 03 92 26 - 76@se-unsa.org

 
Circulaire de rentrĂ©e 2009 : MISSION IMPOSSIBLE
Article publié le vendredi 22 mai 2009.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Comme la circulaire 2008, la circulaire 2009 se présente sous la forme d’un catalogue reprenant toutes les réformes et les dispositifs annoncés ou en cours de mise en œuvre. On n’y apprendra rien de nouveau, mais sa lecture permet de se remémorer l’ensemble des mesures qui s’appliqueront à la rentrée. A ce titre, le tableau récapitulatif en fin de circulaire renvoyant aux textes officiels peut se révéler utile.

La DGESCO tente de donner une cohérence à l’ensemble en classant les mesures sous 3 grands chapeaux regroupant 15 priorités :

Répondre aux enjeux de la société

- Rendre ses lettres de noblesse à la voie professionnelle p. 2

- Améliorer la pratique des langues vivantes p. 3

- Poursuivre la généralisation de l’éducation au développement durable p. 3

- Développer l’accès aux technologies numériques éducatives et favoriser leur usage p. 4

- Lutter contre la violence et les discriminations p. 5

- Aider les élèves à prendre en charge leur santé p. 5

- Développer le service public d’éducation,

- Permettre aux élèves de mieux choisir leur orientation p. 6

- Apprécier l’acquisition des connaissances et des compétences p. 7

- Offrir aux élèves et à leurs parents de nouveaux services éducatifs p. 8

- Donner toute sa place à l’éducation artistique et culturelle

- Donner une chance de réussite à tous les élèves.

- Améliorer la scolarisation des élèves handicapés p. 8

- Améliorer l’accès à une formation diplômante pour les élèves en grande difficulté p. 9

- Assurer la réussite scolaire des élèves socialement défavorisés p. 9

- Prévenir l’absentéisme et le décrochage scolaire p. 10

- Associer les parents d’élèves à la réussite de leurs enfants.

Notre analyse

 

La priorité donnée à la rénovation de la voie professionnelle avec le rappel insistant à l’intention des recteurs et des chefs d’établissement de bien la mettre en œuvre dans tous ses aspects, y compris le développement d’une offre de formation de niveau V et la mise en œuvre effective de l’aide individualisée. Dont acte. Cependant, on sait que cette mise en œuvre qualitative est obérée par les dotations académiques trop étroites et par l’impossibilité pour les recteurs de faire des « économies » ailleurs (eg lycée général et technologique). Sans mentionner l’improvisation complète qui a présidé à l’élaboration des DGH dans les LP.

La présentation des évaluations CE1 et CM2 comme des outils au service des maîtres pour faire la classe : nous pourrons nous appuyer sur cet objectif présenté comme prioritaire pour exiger la refonte du dispositif (modalités de codage, choix des items,…).

Le nouveau livret scolaire national ainsi que l’évaluation du socle commun au brevet 2010 (ce qui signifie que le livret de compétences devrait être mis en œuvre au collège à cette rentrée, même si ce n’est pas écrit noir sur blanc).

La confirmation de quelques présupposés idéologiques bien connus maintenant : la promotion des meilleurs tient très largement lieu de politique d’équité éducative. On ne sort pas de l’élitisme républicain et de l’ « égalité des chances » comme alibis à toutes les inégalités générées par l’organisation et le fonctionnement du système scolaire. (Cf. plan espoir banlieue, assouplissement de la sectorisation).

L’absence totale du lycée général et technologique.

Nous savons que la circulaire de rentrée contient rituellement une série de vœux pieux. Celle-ci ne déroge pas à la règle : développement de l’éducation artistique et culturelle, de l’éducation au développement durable par exemple. Toutefois quelques dispositifs concrets méritent une information auprès des collègues, ce que nous ne manquerons pas de faire.

En conclusion, nous ne pouvons que nous interroger sur les moyens dont disposent effectivement les recteurs pour mettre en œuvre cette circulaire. Cette question est bien sûr toute rhétorique. Nous en connaissons tous la réponse.

 
 
 
 
ALC