SECTION SE-Unsa de la SEINE MARITIME - 77 QUAI CAVELIER DE LA SALLE - 76100 ROUEN
Tél. 02 35 73 16 75 - Fax. 02 35 03 92 26 - 76@se-unsa.org

 
Accompagnement Ă©ducatif : le ministre renonce Ă  sa gĂ©nĂ©ralisation pour la rentrĂ©e 2009
Article publié le jeudi 30 avril 2009.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

L’accompagnement éducatif ne sera pas généralisé à toutes les écoles primaires à la rentrée.

Nous avons interrogé le ministère à ce sujet. D’après lui, il est apparu "opportun, après consultations diverses, de prendre le temps de la respiration dans une réforme qui s’est mise en place très vite". Il ne s’agit pas d’un abandon mais d’une "respiration".

Le MEN entend profiter de cette pause pour dresser un bilan qualitatif et quantitatif des actions menées cette année. Il ne s’agit pas d’un problème de financement (dixit le MEN toujours)

La circulaire de rentrée qui paraîtra peut-être bientôt (!) fera état de cette pause dans la généralisation de l’accompagnement éducatif.

L’avis du SE-UNSA

 

 

Les raisons avancées par le MEN, pour surseoir à cette généralisation, sont assez peu crédibles. Pourquoi jugerait-il nécessaire de faire le bilan (au demeurant, ce serait effectivement une bonne idée) d’un dispositif dont il se félicite constamment pour le collège et les écoles en RAR ? Certaines remontées laissaient clairement apparaître des crédits insuffisants pour rémunérer tous les intervenants. On peut donc imaginer que le chiffrage précis de cette généralisation a pu inciter le Ministre à faire une pause ! Les enseignants du premier degré qui espéraient pouvoir « gagner plus » en « travaillant plus » ne verront donc rien venir l’an prochain.

Sarkozy a sommé Darcos de « déminer » le plus possible : les EPEP sont au frigidaire, l’accompagnement éducatif en glaciation, etc. ! Dommage que les programmes de 2008 restent eux d’actualité… Depuis son élection, le président Sarkozy s’est beaucoup occupé du sort des écoliers. Nouveaux programmes, aide personnalisée, semaine de 4 jours, suppressions de postes et promesse de la mise en place dans toutes les écoles d’un accompagnement éducatif censé marquer la fin des « orphelins de 16 heures ».

Pour l’instant seules les écoles de l’éducation prioritaire sont concernées, la généralisation à toutes les autres est prévue pour la rentrée 2009. Mais depuis quelques mois, un mutisme prudent s’installait autour de cette généralisation ; ici ou là des IEN ou des IA avouaient ne plus être en mesure de financer toutes les interventions.

Le Se-UNSA a donc interrogé le ministère, lequel estime " opportun, après consultations diverses, de prendre le temps de la respiration dans une réforme qui s’est mise en place très vite". Il ne s’agit pas d’un abandon mais d’une "respiration". Le MEN entend profiter de cette pause pour dresser un bilan qualitatif et quantitatif des actions menées cette année. Il ne s’agit officiellement pas d’un problème de financement.

A suivre…

 
 
 
 
ALC