SECTION SE-Unsa de la SEINE MARITIME - 77 QUAI CAVELIER DE LA SALLE - 76100 ROUEN
Tél. 02 35 73 16 75 - Fax. 02 35 03 92 26 - 76@se-unsa.org

 
SCOLARISATION DES ENFANTS EN SITUATION DE HANDICAP
Article publié le jeudi 8 novembre 2007.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

La seule création d’AVS ne peut tenir lieu de politique éducative. Le gouvernement vient d’annoncer la création de 2700 postes d’Auxiliaires de Vie Scolaire (AVS) pour répondre à l’explosion de la demande de scolarisation d’enfants en situation de handicap à cette rentrée 2007.

Dans le département, 26 nouveaux emplois d’AVSi ont été recrutés. Ce qui porte leur nombre à 110 Equivalents Temps Plein. Le département dispose également de 166 EVS (emploi vie scolaire) dont la mission est l’accompagnement et la scolarisation des élèves en situation de handicap et 181 CAE (contrats d’aide à l’emploi) qui ont été recrutés sur des bases polyvalentes, dont l’aide aux handicapés.

Des postes d’AVS en plus ? Le SE-UNSA, qui le revendiquait, ne peut que s’en réjouir, même si les difficultés de recrutement et de formation ne les rendront opérationnels que plusieurs semaines après la rentrée…

Mais, pour le SE-UNSA, il s’agit d’une réponse incomplète. Le ministère de l’Education nationale fait en effet totalement l’impasse sur les difficultés rencontrées aujourd’hui par les enseignants accueillant, sans soutien suffisant, des élèves en situation de handicap dans leurs classes. De même, alors que 200 unités pédagogiques d’intégration ouvriront dans le second degré à cette rentrée, il ne dit pas un mot sur la façon dont il compte préparer les professeurs qui y interviendront.

Si l’aide apportée par les auxiliaires est indispensable pour certains enfants, les besoins en formation, le fonctionnement des enseignants référents intervenant en relation avec les maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) sont de vraies urgences pour réussir la scolarisation. Pour le SE-UNSA, elles nécessitent d’autres réponses que le « silence radio » ministériel.
Dans notre département, 2104 élèves en situation de handicap sont scolarisés dans le 1er degré et 801 le sont dans le second degré.
 
Joëlle AYACHE – Responsable branche ASH


 
 
 
 
ALC