SECTION SE-Unsa de la SEINE MARITIME - 77 QUAI CAVELIER DE LA SALLE - 76100 ROUEN
Tél. 02 35 73 16 75 - Fax. 02 35 03 92 26 - 76@se-unsa.org

 
RentrĂ©e du 2 novembre 2020 : Le SE-Unsa Ă©crit au DASEN
Article publié le mercredi 28 octobre 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

A quelques heures de l'allocution du Président de la République concernant la situation sanitaire du pays et les mesures qui en découlent et alors que le ministre Blanquer s'est prononcé sur les conditions de reprise dans les écoles consécutivement à l'assassinat de Samuel Paty (voir ici), le SE-Unsa 76 a envoyé un courrier au Dasen pour lui demander des éclaircissements sur des points qui restent en suspens…

Afin de ne pas revivre les conditions d'une reprise une nouvelle fois chaotique, les réponses doivent nous parvenir rapidement…

"Monsieur le Directeur Académique, Monsieur l’Inspecteur d’Académie Adjoint, Madame la Secrétaire Générale


L’assassinat de notre collègue Samuel Paty a profondément meurtri l’ensemble de la communauté éducative et la société, plongeant l’Ecole Publique dans le deuil.

Après plusieurs réunions avec les représentants du personnel, notre Ministre a ébauché les contours de l’hommage qui sera rendu à notre collègue lors de la reprise du 2 novembre dans la matinée.
Si, sur le plan pédagogique, nous sommes satisfaits du cadre relativement souple dans lequel pourra s’effectuer cette reprise et des outils qui seront mis tout prochainement à la disposition des collègues, nous souhaiterions que soit éclaircie la consigne sur l’accueil des élèves prévu à 10h ce jour-là par des directives précises sur les responsabilités des directeurs et des collectivités locales pour les écoles maternelles et élémentaires.

Ainsi, quelles sont les consignes en ce qui concerne les transports scolaires ? Quelle est la responsabilité du directeur si des élèves se présentaient toutefois à l’école avant 10h ?…
Ces questions interrogent nos collègues.
Vous serait-il possible de « cadrer » ce dispositif précisément en évaluant les différentes situations ? Cela permettrait d’éviter une nouvelle mise en tension des équipes qui n’ont pas besoin de cela actuellement…


D’autre part, en attente des décisions qui seront prises dans la soirée quant à la situation sanitaire du pays, des collègues commencent à s’interroger sur les regroupements d’enseignants auxquels pourraient conduire les animations pédagogiques et stages dont les calendriers commencent à parvenir sur le terrain.
Sur ce sujet aussi, nous souhaiterions disposer de consignes précises.
Je conviens qu’à cette heure, la plus grande prudence soit de mise eu égard aux annonces qui seront faites par le Président de la République ce mercredi soir et aux déclinaisons ministérielles qui en découleront, mais comprenez que les annonces et protocoles successifs et souvent tardifs que nous avons vécus au printemps dernier méritent aujourd’hui d’être anticipés.


Enfin, la dĂ©cision du Conseil d'Etat sur la suspension du dĂ©cret du 29 aoĂ»t 2020 qui rĂ©duisait la liste de 11 pathologies Ă  4 a conduit,  au niveau Fonction Publique, Ă  annoncer un retour Ă  l'ancienne liste. Nous souhaiterions, Ă  l’heure oĂą la deuxième vague Ă©pidĂ©mique s’amplifie, qu’une communication envers les agents soit Ă  nouveau engagĂ©e pour ces personnels dits « Ă  risques ».

Je vous remercie par avance des réponses que vous pourrez nous fournir sur chacun de ces points et vous prie d’agréer, Madame, Messieurs, mes respectueuses salutations."

 
 
 
 
ALC