SECTION SE-Unsa de la SEINE MARITIME - 77 QUAI CAVELIER DE LA SALLE - 76100 ROUEN
Tél. 02 35 73 16 75 - Fax. 02 35 03 92 26 - 76@se-unsa.org

 
RĂ©munĂ©ration : enfin des perspectives pour 2021 !
Article publié le mercredi 14 octobre 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Lors d’une rĂ©union sur les rĂ©munĂ©rations, le ministĂšre annonce de premiers Ă©lĂ©ments concrets pour 2021 et renonce Ă  financer sur l’enveloppe de revalorisation des heures supplĂ©mentaires et la formation hors temps de classe. Ce que le SE-Unsa demandait depuis fĂ©vrier dernier.
 
Suite Ă  nos demandes rĂ©itĂ©rĂ©es de nombreuses fois depuis fĂ©vrier, le SE-Unsa apprĂ©cie positivement l’abandon par le ministĂšre des mesures liĂ©es Ă  des heures supplĂ©mentaires pour le remplacement court dans le second degrĂ© ou Ă  la formation hors temps de classe. Le ministĂšre indique qu’il a entendu l’opposition des personnels et fait le choix d’un dialogue social apaisĂ©.
 
Le ministĂšre a prĂ©sentĂ© ses propositions de la ventilation de l’enveloppe budgĂ©taire de 400 millions d’euros prĂ©vue en 2021, soit 500 millions en annĂ©e pleine Ă  partir de 2022*.
 
Quatre axes de rĂ©partition ont Ă©tĂ© prĂ©sentĂ©s :
  • Prime d’attractivitĂ© pour les dĂ©buts et milieu de carriĂšre : 260 millions d’euros
  • Prime d’équipement informatique : 178 millions d’euros
  • Mesures catĂ©gorielles (dont la direction d’école) : 51 millions d’euros
  • AmĂ©lioration des ratios hors classe : 11 millions d’euros
Le ministĂšre a confirmĂ© qu’il y aurait ensuite une loi pluriannuelle pour une montĂ©e en charge et d’autres mesures dans les annĂ©es suivantes.
 
Prime d’attractivitĂ©
Le ministĂšre a prĂ©sentĂ© quatre scĂ©narii de rĂ©partition de l’enveloppe. Ils vont dans le sens d’une rĂ©duction des Ă©carts de rĂ©munĂ©ration avec les autres pays de l’OCDE. Force est de constater que le chemin Ă  parcourir pour rattraper le retard sera encore long.
Le SE-Unsa demande qu’une nĂ©gociation d’ampleur se tienne Ă  l’instar de celle qui a Ă©tĂ© conduite dans l’enseignement supĂ©rieur.
 
Les 4 propositions Ă©tablissent des projections pour des primes d’attractivitĂ© qui concerneraient les enseignants, CPE et PsyEN de l’échelon 2 aux Ă©chelons 5 Ă  8 selon les scenarii.
Un effort consĂ©quent porterait sur les premiers Ă©chelons (2 et 3) qui se verraient attribuer une prime allant alors de 93 Ă  135 € selon les hypothĂšses. Les primes sont ensuite dĂ©gressives d’échelon en Ă©chelon. À noter que pour 3 scĂ©narii il y aurait un lĂ©ger Ă©cart selon les corps. Les contractuels se verraient attribuer une prime forfaitaire entre 600 et 800 €.
 
Prime d’équipement informatique
Si le ministĂšre ne donne pas directement suite Ă  notre demande de crĂ©dit d’impĂŽts pour l’équipement informatique, l’annonce d’une prime d’équipement de 150 € nets pour tous les personnels est Ă©galement Ă  apprĂ©cier positivement.
Cette prime sera pĂ©renne, versĂ©e annuellement en dĂ©but d’annĂ©e civile (Ă  partir de fĂ©vrier/mars en 2021). Elle ne sera pas proratisĂ©e pour les collĂšgues Ă  temps partiel.
Certains personnels sont pour l’instant exclus de ce dispositif : enseignants en Rased, PsyEN EDA et EDO, CPE, profs docs, conseillers pĂ©dagogiques 
.
Le SE-Unsa demande Ă  ce qu’ils bĂ©nĂ©ficient eux aussi de la prime.
 
Mesures catégorielles
Si aucune mesure concrĂšte n’a Ă©tĂ© annoncĂ©e pour l’instant, le SE-Unsa note l’augmentation de 50% par rapport aux enveloppes allouĂ©es en 2019 et en 2020 (passage de 30 Ă  45 millions d’euros). Les mesures de revalorisation financiĂšre des directeurs devraient se retrouver dans cette enveloppe, mais ils n’en seront pas les seuls personnels bĂ©nĂ©ficiaires.
Ces mesures seront discutées dans les prochaines semaines avec les partenaires sociaux.
 
Les AESH oubliés
Le SE-Unsa a rappelĂ© que les AESH rĂ©munĂ©rĂ©s moins de 800 euros par mois ne pouvaient pas ĂȘtre absents de cette premiĂšre Ă©tape de la revalorisation. Il serait inconcevable que la situation de nos collĂšgues ne soit pas mise sur la table. Le SE-Unsa demande un geste significatif de la part du ministĂšre sur la rĂ©munĂ©ration des AESH.
 
Des ratios de hors-classe en hausse
Concernant les ratios hors-classe, il est prĂ©vu de passer de 17 Ă  18%, ce qui permettrait Ă  1 700 collĂšgues de plus par an d’y accĂ©der. Dans le mĂȘme esprit, le SE-Unsa a rappelĂ© sa demande de rĂ©Ă©quilibrage dĂšs 2021 des ratios classe exceptionnelle pour ne plus se retrouver avec des promotions perdues comme c’est le cas actuellement.
 
 
Le SE-Unsa a Ă©galement rappelĂ© ses revendications portant sur la rĂ©duction des inĂ©galitĂ©s entre femmes et hommes ainsi qu’entre corps comparables.
 
Les annonces dĂ©finitives seront faites en novembre par le ministre qui souhaite lier ces groupes de travail avec le Grenelle de l’Éducation. D’ici lĂ  les nĂ©gociations continuent. Le SE-Unsa sera reçu prochainement en bilatĂ©rale.
 
 
(*) Mieux comprendre : on parle de 400 ou de 500 millions d’euros par an ?
Les mesures annoncĂ©es pour 2021 ne prendront pas toutes effet au 1er janvier. Par exemple les primes d’attractivitĂ© ne devraient pas dĂ©buter avant mai. Par consĂ©quent l’enveloppe budgĂ©taire nĂ©cessaire pour 2021 sera infĂ©rieure Ă  celle qu’il faudrait pour une annĂ©e pleine. A partir de 2022 ce seront donc bien 500 millions par an qui seront allouĂ©s pour la pĂ©rennitĂ© des futures mesures.
 
 
 
 
ALC