SECTION SE-Unsa de la SEINE MARITIME - 77 QUAI CAVELIER DE LA SALLE - 76100 ROUEN
Tél. 02 35 73 16 75 - Fax. 02 35 03 92 26 - 76@se-unsa.org

 
Le DASEN reçoit le SE-Unsa en audience
Article publié le jeudi 8 octobre 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 

Audience en 5 axes principaux :

1)    Documents administratifs

2)    Mouvement 2020

3)    Direction d’école

4)    Formation et formateurs

5)    Divers


En préambule, Mr le DASEN nous présente Madame Nathalie ALCINDOR nommée DAASEN dans notre département en remplacement de Mr Farid DJEMMAL, lui-même nommé DASEN du Gers

1)    Document administratifs

âž”     Demande du SE-Unsa 76 : obtenir le fichier des promus Ă  la classe exceptionnelle

Réponse : M. le DASEN s’engage à ce que les services de la DIPE communiquent le fichier avant la fin de la semaine.

 

âž”     Demande du SE-Unsa 76 : obtenir la rĂ©gularisation d’un certain nombre de convocations Ă  des formations qui ont Ă©tĂ© gĂ©nĂ©rĂ©es par GaĂŻa sans remboursement de frais Ă  tort et qui reviennent aux personnels avec un refus de paiement.

Réponse : L’administration propose une remontée de ces cas pour les traiter.


2)    Mouvement 2020

âž”     Alerte du SE-Unsa 76 : un collègue qui n’a pas participĂ© au mouvement s’est vu nommĂ© sur un autre support. Pour une erreur flagrante, combien d’erreurs sont passĂ©es inaperçues au cours de ce mouvement qui s’est dĂ©roulĂ© pour la première fois en dehors de tout dialogue social ?

 

âž”     Alerte du SE-Unsa 76 : un nombre assez important de TRS a reçu une affectation au-delĂ  d’une circonscription limitrophe Ă  leur rĂ©sidence administrative.

Réponse : 250 à 300 TRS restaient à affecter à la rentrée. Le traitement affectation par affectation a été privilégié en évitant les chaines qui déplaçaient plus de personnels.

âž”     Demande du SE-Unsa 76 : observer le fonctionnement d’autres dĂ©partements oĂą la gestion de dĂ©part par circonscription semble plus profitable aux personnels.

 

âž”     Demande du SE-Unsa 76 : connaitre l’état des ressources humaines, notamment en ASH oĂą il manque 25 ETP pour remplacer les congĂ©s maternitĂ©, temps partiels et directeurs adjoints de SEGPA.

Réponse : les postes de directeurs adjoints de SEGPA ne seront pas pourvus. Alors qu’à la rentrée 2019 il y avait un excédent qui a permis de gérer les manques ensuite, ce n’est pas le cas cette année. Quand il manque du personnel, c’est souvent l’ASH qui se trouve démunie de fait. Les moyens de remplacement, à hauteur de 33 brigades, sont utilisés pour pallier aux déplacements des collègues volontaires pour aller dans l’ASH ou pour des mesures de carte. Les supports de 2nd degré occupés par un enseignant du 1er degré démunissent le reste des postes en 1er degré et cela se répercute sur l’ensemble de la ressource humaine du 1er degré. Pour assainir la situation de façon durable, les postes de 2nd degré doivent être pourvus par le 2nd degré : il n’est pas souhaitable que les solutions de dépannage trouvées ponctuellement pour le bien des élèves soient pérennisées.

 

âž”     Demande du SE-Unsa 76 : connaitre l’état du remplacement sur le dĂ©partement et obtenir la rĂ©gularisation de plusieurs situations particulières de compensation de droit (mandat Ă©lectif ou syndical) non appliquĂ©e.

Réponse : un appel d’air a été généré par les 30 postes supplémentaires, les ouvertures prononcées ou les fermetures annulées, la décharge supplémentaire accordée aux PEMF, mais cela reste insuffisant pour ne pas être en tension. L’administration ne nie pas la difficulté à assurer le remplacement des personnels.

 

Le SE-Unsa demande à ce qu’il soit clair que le manque de moyen en circonscription n’est pas dû aux décharges syndicales, qui sont prévues et doivent être compensées.


3)    Direction d’école

Le SE-Unsa a réclamé le versement de l’indemnité exceptionnelle de rentrée liée à la gestion de la crise COVID aux oubliés : collègues ayant participé au mouvement vers un autre support, collègues partis en retraite, etc. parce qu’ils ont participé à la gestion de la crise au printemps.

 

âž”     Demande du SE-Unsa 76 : connaitre les perspectives de formation pour les directeurs et nouveaux directeurs.

Réponse : La première semaine de formation des nouveaux directeurs a bien eu lieu fin septembre en format hybride. Les deux prochaines sessions de deux semaines devraient avoir lieu au format habituel. Pour ce qui est de la formation continue à destination des directeurs, elle est inscrite au PAF, avec appels à candidature et sélection selon des critères précis.

 

âž”     Alerte du SE-Unsa 76 : sur les injonctions Ă  trop courte Ă©chĂ©ance comme la gestion des stages de rĂ©ussite rĂ©clamĂ©e l’après-midi du 28 septembre pour un retour le 1er octobre. La majoritĂ© des directeurs ne sont pas dĂ©chargĂ©s de classe et ne peuvent gĂ©rer de dossiers dans l’urgence.

âž”     Demande du SE-Unsa 76 : rĂ©flĂ©chir Ă  un fil annuel pour les opĂ©rations rĂ©currentes comme les stages de rĂ©ussite avec des donnĂ©es et des Ă©chĂ©ances connues Ă  l’avance.

Réponse : C’est entre autres choses un objet possible du groupe de travail qui se réunit le 15 octobre autour de la question de la direction d’école. Il est prévu d’étudier le passage par des applications de gestion déjà expérimentées sur une autre académie, à condition que cela simplifie vraiment la circulation des documents de travail et les tâches des directeurs.

âž”     Demande du SE-Unsa 76 : connaitre l’état de la dĂ©charge mensuelle pour les directeurs d’école de moins de 4 classes.

Réponse : Il semble impossible pour le moment de pourvoir à ces décharges qui deviennent variables d’ajustement.

 

Pour le SE-Unsa, il est indispensable de décharger de classe les directeurs d’école comme prévu par les textes. Certains départements y parviennent en allouant dès le début de l’année des moyens de remplacement à cette mission ; le même remplaçant va une fois par mois décharger de classe le même directeur.

 

âž”     Demande du SE-Unsa 76 : de prĂ©cisions sur le poste de directeur rĂ©fĂ©rent dĂ©partemental (missions très axĂ©es sur le climat scolaire, moyen RH consacrĂ©, Ă©volution).

Réponse : la fiche de poste envoyée le 6 octobre aux personnels pour l’appel à candidature est départementale, les missions appelées à évoluer en fonction des constatations et des besoins des directeurs remontés en groupe de travail. Ce poste est le résultat d’une transformation : un des deux postes de PE du pôle inclusif a été transformé pour n’en laisser qu’un à l’accompagnement de la mise en place des PIAL, le deuxième est récupéré pour cette nouvelle mission.

 

âž”     Demande du SE-Unsa : d’éclaircissement sur la gestion des 108h par les directeurs comme annoncĂ© dans le BO du 27 aout.

Réponse : Il n’y a pas de cadrage national pour le moment. Le texte n’empêche pas un regard de l’IEN qui doit s’assurer du respect des droits des élèves et des obligations de service.

 

Pour le SE-Unsa 76, l’enjeu est la confiance donnée aux directeurs et leur équipe pour la mise en place d’une organisation adaptée à leur public, sans l’infantilisation que génère le pilotage injonctifs de certaines circonscriptions.

 

âž”     Demande du SE-Unsa : obtenir des prĂ©cisions sur la façon d’évaluer le “travail en Ă©quipe” pour les directeurs de classe unique lors de leur entretien de carrière.

Réponse : Ie travail en équipe peut s’évaluer s’il y a RPI, dans le cadre du Conseil École-Collège, etc.

 

Le SE-Unsa considère que cet item ne devrait pas être bloquant pour l’avancement quand il est impossible de le renseigner.


4)    Formation et formateurs

âž”     Alerte du SE-Unsa 76 : sur la situation et la charge de travail des CPC.

Réponse : Le groupe de travail est relancé cette année. L’allègement de certaines tâches est envisagé grâce à l’utilisation d’une application expérimentée dans l’académie de Bordeaux ou bien d’applications de gestion des sorties scolaires et stages de réussite comme dans l’Eure. Certaines circonscriptions ont pu utiliser des moyens propres pour délester les CPC de certaines missions (comme agent de prévention).

 

âž”     Demande du SE-Unsa 76 : connaitre la compensation pour les PEMF qui perdent 17% d’ISAE en passant de 33 Ă  50% de dĂ©charge.

Réponse : une compensation est prévue par IMP avec une lettre de mission spécifique, à titre exceptionnel, en attendant de pouvoir trouver une situation plus stable. Des implantations géographiques de PEMF sont envisagées pour mieux les répartir sur le territoire. Il y aurait éventuellement possibilité de choisir à l’avenir entre 33 et 50% de décharge de classe en fonction de l’évolution de la maquette MEEF.


5)    Divers

 

Quelle compensation pour les évaluations nationales quand l’enseignant est dispensé d’APC ?

Réponse : pour l’instant cela n’est pas défini.

 

Quid de la prime COVID pour la garde des enfants des personnels prioritaires ?

Réponse : l’administration doit vérifier si les paiements ont bien été effectués comme prévu par le texte.

 

Situation de la circonscription de FĂ©camp.

Réponse : deux IENs sont missionnés provisoirement, aucun CPC, deux PEMF ont été déployés pour la formation en circonscription.

 
 
 
 
ALC