SECTION SE-Unsa de la SEINE MARITIME - 77 QUAI CAVELIER DE LA SALLE - 76100 ROUEN
Tél. 02 35 73 16 75 - Fax. 02 35 03 92 26 - 76@se-unsa.org

 
Projet de budget 2009 : l’hĂ©catombe s’amplifie pour le 1er degrĂ©
Article publié le lundi 29 septembre 2008.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 Le projet de budget confirme les 13 500 retraits d’emplois. Des mesures de redéploiements amplifient ses effets les plus néfastes. L’école primaire est particulièrement touchée.

- Pour faire face à l’accueil de 16 000 élèves supplémentaires, 500 postes sont créés. Comme dans le même temps on supprime 3000 PE2 (chacun apporte 0,25 ETP devant classe), au bilan c’est à une disparition nette de 250 ETP qu’on assiste. C’est d’autant plus inquiétant que, malgré les promesses de création, chaque budget depuis 2006 enregistre des retraits d’emplois (près de 2000 suppressions l’an dernier pour 500 créations annoncées).
- 3000 maîtres E et G « seront réaffectés et sédentarisés dans des écoles en difficulté ». C’est la remise en cause des RASED en tant que tels qui est actée. On peut craindre la réapparition de structures fermées type classes de perfectionnement…
- On annonce la création de 500 postes administratifs pour répondre au dépôt du projet de loi formulé par 3 députés UMP de créer obligatoirement des EPEP dans les écoles de 15 classes et plus. En clair, l’avis du parlement ne sert pas à grand-chose et le projet est réputé adopté !

Concours :
Les dispositions anticipent les évolutions du recrutement. En effet les recrutés 2009 seront à temps plein sur le terrain à la rentrée 2010 en même temps que les recrutés 2010 master 2. Donc, deux recrutements successifs pour la même année d’exercice.
- la disparition de 3000 postes de stagiaires PE2 correspond à une disparition d’au moins un quart des places aux CRPE. Elle est dramatique du fait du recours massif à la liste complémentaire en 2007-2008. 1500 stagiaires de plus, ancien liste complémentaire sont à l’IUFM pour 9 mois sur l’année 2009…

Mesures diverses :
- 500 personnels administratifs (120 en administration centrale et 380 dans les IA et rectorats) sont supprimés.
- 1500 MAD : 500 premier degré et 1000 second degré « seront réaffectés devant les élèves »
- 130 Millions d’Euros sont dégagés pour l’accompagnement éducatifs
- Aucune transformation d’emploi en HS n’est prévue
 
Le budget amplifie les effets néfastes des budgets précédents. Dans la logique triennale voulue par le gouvernement, il fixe le cap jusqu’en 2010 et planifie 40 000 suppressions sur ces trois années. Ajoutées au 20 000 de 207 et 2008, c’est à un plan social sans précédent qu’on assiste : 60 000 disparitions d’emplois en 5 ans !

Voilà donc pourquoi nous manifesterons encore plus fermement et plus massivement notre opposition à ce projet de budget 2009 qui démantèle le service public d’éducation nationale.

L’EDUCATION NATIONALE EST NOTRE AVENIR.

IL NE DOIT PAS SE DÉCIDER SANS NOUS !

TOUS À PARIS LE 19 OCTOBRE !!


   COMMUNIQUÉ DE PRESSE   
(47.2 ko)
 
 
 
 
ALC