SECTION SE-Unsa de la SEINE MARITIME - 77 QUAI CAVELIER DE LA SALLE - 76100 ROUEN
Tél. 02 35 73 16 75 - Fax. 02 35 03 92 26 - 76@se-unsa.org

 
108 H : quelques prĂ©cisions utiles
Article publié le lundi 29 septembre 2008.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

MISE EN PLACE DES 108 h : quelques rappels
 
Suite aux questions de plusieurs collègues, il nous a semblé utile de rappeler quelques éléments essentiels concernant le dispositif 108 h suite à la décision unilatérale du gouvernement de supprimer la classe le samedi matin.
 
Rôle du directeur :
 
Le directeur doit adresser un tableau de service en début d’année qui mentionne non pas ce que chacun fait mais l’organisation que retient l’école pour :
- les 60h
- les conseils des maîtres et de cycle
- les conseils d’école
 
Le SE/UNSA qui a participé à la négociation avec le ministère a réussi à faire sauter, par rapport à la première version de la circulaire, le fait que les directeurs aient à « pister » chaque collègue et à tenir à jour un tableau des heures vraiment effectuées ; ce n’est pas pour que ça revienne par les IA.
Voilà quelle était la version initiale du MEN : " Les cent-huit heures annuelles de service précisées ci-dessus, sont effectuées sous la responsabilité de l’inspecteur de l’éducation nationale de la circonscription et font l’objet d’un tableau de service pour chaque enseignant, élaboré sous la responsabilité du directeur d’école."
—> L’avis du SE-UNSA : Supprimer ce paragraphe et le réécrire ainsi : « Chaque enseignant tient à disposition de son inspecteur de l’éducation nationale le décompte de l’utilisation des 108 heures annuelles de service précisées ci-dessus ». Pourquoi ? Chaque enseignant doit pouvoir assumer ses missions et effectuer ses obligations de service. C’est à l’IEN de veiller à l’effectivité de son service. Le directeur n’est pas un chef de service, il n’a pas de prérogative là-dessus.
 
Voilà la version maintenant en vigueur dans la circulaire parue au BO : "Les cent-huit heures annuelles de service précisées ci-dessus, sont réparties et effectuées sous la responsabilité de l’inspecteur de l’éducation nationale de la circonscription, dans le cadre de la circonscription, et font l’objet d’un tableau de service qui lui est adressé par le directeur de l’école."
—> plus de mention à chaque enseignant ...
 
DONC
Oui pour un document collectif, non pour un « flicage » des heures faites par les collègues : c’est de leur responsabilité et le directeur n’est pas un supérieur hiérarchique.

 

MISE EN PLACE DES 60H

 

Pour mémoire :

Sans le SE/UNSA, tout le monde, directeurs et adjoints seraient aujourd’hui à 72h d’aide individualisée (c’est-à-dire du 2 septembre au 3 juillet).
 
Sans le SE/UNSA, aucune indemnité supplémentaire n’aurait été accordée aux directeurs (200 €, 400 € ou 600 € suivant la taille de l’école).
 
Sans le SE/UNSA, les enseignants de maternelle seraient réquisitionnés pour intervenir auprès d’enfants d’autres groupes scolaires.
 
Sans le SE/UNSA, la spécificité de l’intervention des RASED serait oubliée.
Bien d’autres améliorations des textes sont aussi à mettre à l’actif du SE-UNSA.
 

 
Tous ces éléments sont vérifiables, pour ceux qui le souhaitent, un 8 pages spécifique est à disposition sur le site
 

S’opposer, proposer, telle est la devise du SE/UNSA.
 
 
 
 
ALC