SECTION SE-Unsa de la SEINE MARITIME - 77 QUAI CAVELIER DE LA SALLE - 76100 ROUEN
Tél. 02 35 73 16 75 - Fax. 02 35 03 92 26 - 76@se-unsa.org

 
L’Ecole privĂ©e sous perfusion de fonds publics !
Article publié le vendredi 5 septembre 2008.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

L’Etat donne chaque année aux établissements privés près de 7 milliards d’euros(1) auxquels s’ajoutent plusieurs milliards d’euros versés par les collectivités territoriales. Cette manne bénéficie quasi exclusivement à l’enseignement catholique sous contrat.

Pourtant, le secrétaire général de l’enseignement catholique a l’audace de se plaindre de son incapacité à faire face à toutes les demandes d’inscriptions. Sans entrer dans la polémique sur la réalité du nombre de refus avancés, il devient insupportable d’entendre cette complainte de la part d’un privé déjà trop bien loti en deniers publics. D’autant que des centaines de millions d’euros s’ajouteront à cette cagnotte avec l’application de l’article 89 que nous combattons.

Pour le CNAL, ces sommes font défaut à l’Ecole publique et laïque. Et les suppressions de postes d’enseignants qui, proportionnellement, touchent beaucoup plus le public que le privé, renforcent encore cette « concurrence déloyale » financée par l’Etat.

Tout au long de cette année scolaire, les organisations du CNAL examineront très attentivement les choix budgétaires du gouvernement et dénonceront, s’il y a lieu, tout nouveau cadeau fait au privé. Le CNAL rappelle que seul le service public et laïque d’éducation peut garantir partout un accueil de qualité pour tous.

 
 
 
 
ALC