SECTION SE-Unsa de la SEINE MARITIME - 77 QUAI CAVELIER DE LA SALLE - 76100 ROUEN
Tél. 02 35 73 16 75 - Fax. 02 35 03 92 26 - 76@se-unsa.org

 
Conseil de formation : l’enquĂȘte PES fait rĂ©flĂ©chir

Article publié le vendredi 13 janvier 2017.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Réuni (enfin !) le 6 janvier sous la présidence de la Directrice Académique qui l'honorait de sa présence, le Conseil de Formation a dressé un bilan des actions de formation continue de l'année passée :

Pour 10 616 journées/stagiaires concernant 2580 personnes, les actions de formation continue ont eu lieu pour 69% "en présentiel" et pour 31% en "hybride ou distanciel".

Le SE-Unsa regrette que la part des stages sur appel de candidatures ne soit pas plus importante et demande la tenue de stages décentralisés sur des bassins de formation.

Nous souhaitons également que le prochain Plan Académique de Formation corresponde aux réelles attentes des enseignants du 1er degré.

L'administration annonce les priorités nationales qui seront mises en place l'année prochaine. Elles seront centrées sur les moyens pour faire progresser les élÚves aux regard des évaluations.

Formation initiale des enseignants stagiaires

AprĂšs avoir demandĂ© le nombre de dĂ©missions (5 cette annĂ©e), le SE-Unsa prĂ©sente l'enquĂȘte qu'il a menĂ©e auprĂšs des PES (voir en dĂ©taillĂ© dans le document ci-dessous).

En voici les principaux enseignements Ă  retirer :

À l’ESPE de Rouen :

‱ Des contenus de formation «ESPE» qui ne correspondent pas du tout aux attentes des étudiants-stagiaires

‱ Une formation universitaire jugée inadaptée à la pratique sur le terrain ‱ Un ressenti mitigé sur les 2 journées d’accueil à l’ESPE

Sur le terrain de stage

  • Un rythme d’alternance (3 semaines ESPE / 3 semaines «terrain» qui ne fait pas consensus

  • Une information sur les modalités d’évaluation globalement comprise

  • Un suivi par les tuteurs «ESPE» qui ne correspond pas toujours à la «réalité» du terrain

  • Un PEMF de terrain prévenant et attentif au suivi des stagiaires

  • Un «décalage» perceptible entre les regards croisés des tuteurs (ESPE et terrain)

  • Des stagiaires bien accueillis dans les écoles et auxquels les titulaires apportent volontiers aides et conseils

  • Un «métier» qui correspond aux représentations initiales qure les stagiares en avaient

  • Des obligations de service parfois méconnues

  • Une quantité de travail personnel de plus en plus importante et qui «presse» les étudiants stagiaires

Les représentants de l'ESPE constatent que les résultats sont meilleurs que l'année derniÚre mais restent amers quant au ressenti des stagiaires.

Les maquettes de formations devraient ĂȘtre refondues pour l'annĂ©e prochaine (en proposant notamment moins d'Ă©valuations) et compensation d'une augmentation du volume horaire.

Les Professeurs Stagiaires invitĂ©s Ă  ce conseil de formation ont pu livrer eux-mĂȘmes leurs propres impressions sur leur formation initiale, insistant notamment sur le "manque de praticitĂ©" de celle-ci. Leur franchise mĂ©rite d'ĂȘtre soulignĂ©e sur ce point crucial.

Ci dessous, les rĂ©sultats de l'enquĂȘte PES et la dĂ©claration prĂ©alable du SE-Unsa


 


   ENQUETE_PES_2016_2017   
(1.9 Mo)
   DECLARATION_CDF   
(140.6 ko)
 
 
 
 
ALC