SECTION SE-Unsa de la SEINE MARITIME - 77 QUAI CAVELIER DE LA SALLE - 76100 ROUEN
Tél. 02 35 73 16 75 - Fax. 02 35 03 92 26 - 76@se-unsa.org

 
ISAE : des discussions pour traiter les oubliĂ©s

Article publié le vendredi 27 mai 2016.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le 3 mai dernier, le premier ministre a annoncĂ© l’augmentation de l’ISAE pour les enseignants du premier degrĂ©.

l’ISAE, une mesure de justice

Suite Ă  sa pĂ©tition initiĂ©e en 2011, le SE-Unsa avait obtenu la crĂ©ation de l’ISAE en 2013, par un protocole d’accord signĂ© avec Vincent Peillon. Poursuivant son objectif d’une indemnitĂ© de 1 200 € annuels identique Ă  celle du second degrĂ©, le SE-Unsa a recueilli en 2015, 55 000 signatures remises Ă  l’ÉlysĂ©e en dĂ©cembre.

Cette annonce faite en clĂŽture des assises de la Refondation marque l’aboutissement d’une longue mobilisation pour la reconnaissance des enseignants du premier degrĂ©, de leur niveau de recrutement et de leur engagement professionnel. Elle concrĂ©tise enfin les dĂ©clarations faites depuis plusieurs mois par la ministre de l’Éducation nationale. À la veille de discussions sur les carriĂšres de tous les enseignants (nĂ©gociations PPCR), le SE-Unsa se fĂ©licite de cette mesure qui acte une plus grande Ă©quitĂ© entre les diffĂ©rents corps d’enseignants. Le SE-Unsa se fĂ©licite que l’égale reconnaissance des enseignants progresse, quel que soit le niveau d’enseignement. Plus de 25 ans aprĂšs le recrutement de tous au mĂȘme niveau en 1989, il Ă©tait temps !

Reste maintenant Ă  traiter les diffĂ©rentes fonctions encore exclues de l’ISAE : animateur Tice, Segpa, conseillers pĂ©dagogiques


Les oubliĂ©s de l’ISAE :

Environ 5 Ă  6% des PE se rentrent pas dans le champ d’application de l’ISAE avec des motifs variables soit parce que, n’étant pas devant Ă©lĂšves, ils ne peuvent en ĂȘtre bĂ©nĂ©ficiaires (c’est par exemple la situation des rĂ©fĂ©rents handicap ou des animateurs TICE), soit parce que le ministĂšre considĂšre Ă©quivalentes des primes dĂ©jĂ  perçues, les heures de coordination et de synthĂšse pour les PE de Segpa ou d’Ulis. Pour chacune des catĂ©gories de collĂšgues, nous sommes intervenus et avons dĂ©tricotĂ© les arguments ministĂ©riels ou fait valoir des effets sur l’attractivitĂ© des postes en mĂȘme temps que l’iniquitĂ© qui rĂ©sultait de ces dĂ©cisions.

De trĂšs nombreux collĂšgues ont perçu cette dĂ©cision comme une mise Ă  l’écart alors mĂȘme qu’ils ont, Ă  juste titre, le sentiment de s’occuper au quotidien du suivi et de l’accompagnement des Ă©lĂšves (ISAE) et trĂšs souvent, dans la plupart des cas, des plus fragiles et les plus Ă©loignĂ©s du systĂšme Ă©ducatif !

Mais que fait donc le SE-Unsa ?

Lorsque l’ISAE a Ă©tĂ© installĂ©e en excluant de fait un certain nombre de collĂšgues, nous avons lancĂ© une pĂ©tition et interpellĂ© Ă  de trĂšs nombreuses occasions les pouvoirs publics pour remettre dans la boucle ceux que nous avons nommĂ©s les « oubliĂ©s de l’ISAE ». Nous avons alors obtenu un groupe de travail sur la question spĂ©cifique des enseignants spĂ©cialisĂ©s ainsi que pour les formateurs. Certains ont abouti amis d’autres sont encore Ă  ce jour sans dĂ©bouchĂ©. Nous n’avons cessĂ© de relancer le ministĂšre et avons enfin obtenu une reprise des discussions. Pour nous, cela doit aboutir Ă  une remise Ă  plat des rĂ©gimes indemnitaires obsolĂštes et illisibles au profit d’une reconnaissance des spĂ©cificitĂ©s professionnelles qui rĂ©active Ă©galement l’intĂ©rĂȘt que peuvent reprĂ©senter ces postes. En effet, aujourd’hui, il est moins intĂ©ressant financiĂšrement d’occuper certaines fonctions plutĂŽt que de rester PE de classe ordinaire. Ce n’est pas trĂšs porteur pour le systĂšme Ă©ducatif qui a besoin de tout le monde !

Et maintenant ?

Il est plus que temps que des propositions concrÚtes soient posées sur la table. Pour le SE-Unsa, le temps des décisions est arrivé. C'est ce que nous dirons le 16 juin au ministÚre qui vient enfin de rouvrir le groupe de travail grùce à notre insistance.

 
 
 
 
ALC