SECTION SE-Unsa de la SEINE MARITIME - 77 QUAI CAVELIER DE LA SALLE - 76100 ROUEN
Tél. 02 35 73 16 75 - Fax. 02 35 03 92 26 - 76@se-unsa.org

 
CAPD : Formation continue oĂą es-tu ?
Article publié le vendredi 4 décembre 2015.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

La CAPD s’ouvre sans la prĂ©sence de la DASEN qui est au ministère pour dialogue de gestion. Au vu des Ă©vènements et du report de date, il est apparu essentiel  Ă  l’administration que la CAPD  ait lieu malgrĂ©  tout.


La sĂ©ance  s’ouvre par les dĂ©clarations des organisations syndicales (voir celle du SE-UNSA en bas de l’article).


• Plan Académique de formation

Les services présentent le bilan de la campagne d’inscription (via le serveur GAIA). Hors les stages à public désigné (nouveaux directeurs, ASH, CPC…), 86 collègues ont candidaté pour un total de 155 vœux sur les 12 dispositifs. (L’an passé, 317 candidatures pour 162 collègues et 11 dispositifs).


Le barème utilisé pour les sélectionner est le suivant : AGS - nombre de semaines de formation déjà effectuées.
 Les convocations aux 67 (!) collègues retenus pour les stages parviennent sur les boites mail des écoles mais le SE-Unsa a demandé que celles-ci arrivent sur les boîtes professionnelles des candidats. Les résultats sont disponibles sur l’application GAIA (via iProf).
 Le formulaire pour les frais de déplacement inhérents aux stages de formation continue sont ici.




Le SE-Unsa s’interroge sur la baisse du nombre de candidats. L’administration reconnaît que ce n’est pas satisfaisant. 86 personnes qui candidatent sur plus de 6000 potentiels, cela interroge…
Certains stages ont un intitulé ou un contenu peu attractif ; d’autres intéressent beaucoup les collègues mais le nombre de places n’est pas en adéquation avec les demandes. A quand une formation continue en adéquation avec les demandes du terrain ? Il y a une réflexion en cours, notamment au niveau du dispositif bilan et perspectives professionnelles. Le SE-Unsa note avec satisfaction l’intérêt de l’administration pour le problème. Cependant, l’administration signale qu’il y a des priorités, une nécessité de tenir compte des problèmes de remplacements et que les stages sont programmés et conçu en fonction des possibilités de remplacement. D’où le déséquilibre et le choix assumé de privilégier les stages à public désigné par rapport aux stages sur appel à candidature afin de répondre aux priorités nationales.
Pour le SE-Unsa, les animations pédagogiques de quelques heures et les formations M@gistere (dont on sait ce que nous pensons !) ne sauraient compenser les carences de l’administration dans l’offre de formation proposée.



• Modules d’initiatives nationales en ASH


Seul 1 candidat retenu et 1 en attente de rĂ©ponse (issus des RASED). 
Il y a 22 modules d’initiatives nationales. Pour le SE-Unsa, ces dispositifs sont ouverts Ă  tous. La profession est-elle au fait de leur existence ?  Pour le SE-Unsa, ce n’est pas Ă©tonnant car ces stages ont Ă©tĂ© annoncĂ©s au BO du 7 juillet et que les candidatures doevaient ĂŞtre enregistrĂ©es avant le 10/9 ! L’administration va revoir le mode de communication en sollicitant les IEN ASH. Le SE-Unsa insiste sur le fait que ces dispositifs ne s’adressent pas seulement aux enseignants spĂ©cialisĂ©s et que la communication soit revue en direction de tous les personnels.



• Avancement (promotions)


Vous trouverez les barèmes des promotions à cette adresse.

Suite à la demande des organisations syndicales (application stricte des textes FP) 74 collègues ont vu leur durée de congé parental prise en compte pour partie. La DSDEN avoue que les logiciels conçus par l’administration centrale ne facilitent pas leur travail de gestion.
 Les délégués du personnel SE-Unsa se tiennent à votre disposition pour vous fournir toutes les explications complémentaires sur ces promotions. N’hésitez pas !
Le SE-Unsa réclame toujours que soient mis en place le rythme d’avancement le plus rapide POUR TOUS et une refonte de l’évaluation professionnelle des enseignants. Celle-ci doit en effet être totalement déconnectée d’une note au caractère infantilisant et inapproprié à une fonction publique moderne.



• Baisses de notes


Toute baisse de note doit être portée à la connaissance des élus du personnel en CAPD .
Pendant l’année scolaire 2014/2015, les IENs ont procédé à 4 baisses de note lors de leurs inspections.
 Le SE-Unsa demande des explications sur ces situations. L’administration dit que tout est mis en œuvre au niveau des circonscriptions pour alerter ces collègues et qu’un accompagnement pédagogique est proposé en aval.




• Questions diverses


• Situation du remplacement : pour pallier l’épuisement de la liste complĂ©mentaire du CRPE, 6 contractuels ont Ă©tĂ© recrutĂ©s Ă  ce jour. Ils seront installĂ©s sur des postes Ă  l’annĂ©e Ă  partir de janvier. Il y a un frein liĂ© au profil des candidatures que l’administration se doit de vĂ©rifier.


• Obligation de service des PES : ils sont assujettis Ă  la moitiĂ© des 108 heures ; donc 18h d’APC, pas plus. Ils doivent les 9h magistère mais aucune autre animation pĂ©dagogique. Le SE-Unsa demande quel a Ă©tĂ© le mode d’information ; il faut se rĂ©fĂ©rer au livret d’accueil du stagiaire. L’administration rĂ©affirme que le syndicat est lĂ©gitime pour accompagner individuellement les collègues PES qui en ont le besoin. Cela ne pourra en aucun cas nuire Ă  leur titularisation.


• Démissions de PES : 5 collègues (sur les 270 stagiaires) ont vu leur démission acceptée. D’après l’administration, il s’agirait de difficultés rencontrées en classe liées à une représentation erronée du métier qui motivent ces décisions.


• PES en formation des mercredis après-midi. Le SE-Unsa considère que c’est charger la barque des stagiaires qui doivent faire des km pour revenir de leur terrain de stage. L’administration répond qu’elle n’a pas la main sur ce sujet ESPE et que cela est dû aux heures consacrées au tuilage des PES entre eux le vendredi qui nécessite ce report des heures de formation.


• Le SE-Unsa demande à ce que les chargés d’école puissent suivre le stage de directeur. Refus de l’administration qui signale qu’il y a un accompagnement en circonscription.


• Réunions d’information syndicale
 Le SE-Unsa intervient à nouveau sur le nouveau formulaire de participation aux RIS. L’administration s’interroge sur la façon de le corriger. Quoi qu’il en soit, participer à une RIS constitue pour le collègue concerné une possibilité, s’il le souhaite, de défalquer le nombre d’heures des 108 H, à l’exclusion des conseils d’école.


• Aide administrative aux directeurs. Le SE-Unsa rappelle que la dotation (95 emplois flĂ©chĂ©s au 1er dĂ©cembre) est en baisse par rapport aux 113 Ă©coles initialement dotĂ©es en 2013. L’administration rĂ©pond que la prioritĂ© n°1 pour le recrutement des AVS/EVS reste le handicap et qu’actuellement, 97% des notifications MDPH sont couvertes. Cependant, on attend 200 Ă  300 notifications supplĂ©mentaires ! Le flĂ©chage « aide administrative Â» risque des dĂ©viations…


• Circulaire « sĂ©curitĂ© dans les Ă©coles Â» du 23 novembre
Le SE-Unsa souligne toute la difficultĂ© pour les directeurs et les adjoints Ă  appliquer les mesures prĂ©conisĂ©es : la configuration des lieux, les personnels disponibles, les Ă©lèves Ă©chappant pendant un instant Ă  la surveillance visuelle des enseignants et les « attroupements Â»  inĂ©vitables aux heures de sortie. Sans sombrer dans le catastrophisme, le SE-Unsa recommande des rĂ©interroger ses pratiques pour garantir la sĂ©curitĂ©, d’organiser le service en consĂ©quence, de transmettre Ă  l’IEN les dispositions prises collectivement et de se tourner vers l’IEN et le Maire pour toutes difficultĂ©s particulières.
 


   DECLARATION021215   
(321.4 ko)
 
 
 
 
ALC