SECTION SE-Unsa de la SEINE MARITIME - 77 QUAI CAVELIER DE LA SALLE - 76100 ROUEN
Tél. 02 35 73 16 75 - Fax. 02 35 03 92 26 - 76@se-unsa.org

 
Changement de dĂ©partements : un constat amer et implacable
Article publié le mardi 10 mars 2015.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Les résultats des mutations nationales 1er degré sont tombés. Un 1er décryptage, préoccupant, peut être livré : il n’a jamais été quasiment aussi difficile d’obtenir un changement de département et la mobilité géographique des enseignants du 1er degré se détériore.

Le taux de satisfaction chute : avec un taux de 21.67%, cette année marque un niveau très bas rarement atteint. Depuis 2010, le taux n’a plus dépassé les 30%. Seuls 3539 des 16330 participants au niveau national ont obtenu un de leurs vœux.

Pour le rapprochement de conjoint, le taux de satisfaction remonte légèrement au-dessus de 50%, mais on reste loin des 65% de 2010.

Derrière ces chiffres, réaliser leur projet devient pour certains enseignants un lointain horizon inaccessible : plus de 160 collègues en situation de rapprochement de conjoint avec au moins 4 ans de séparation n’ont obtenu aucun de leur vœu. 13 collègues en situation de handicap et ayant eu une bonification de 800 points restent non-satisfaits. Le taux de satisfaction des personnels en situation de handicap (96.50%) et de ceux en séparation depuis 4 ans (70.27%) est en baisse par rapport à 2014 (comparativement 98.2% et 73%).

Dès à présent, le SE-Unsa encourage les candidats non-satisfaits à demander dès à présent des exeat-inéat pour participer à la phase complémentaire (note de service de l'IA 76). Pour les demandes d'INEAT dans chaque département sollicité, utliser le modèle de courrier en pièce jointe au bas de l'article.


Ces résultats confortent la demande du SE-Unsa d’avoir au niveau ministériel une phase de concertation sur le fonctionnement du dispositif : dans cette période de création de postes, équilibrer mobilité géographique et recrutement doit être une priorité pour sortir de l’impasse dans laquelle se trouvent de nombreux collègues.

Pour ce qui concerne la Seine Maritime,

• seuls 37 collègues quitteront notre département (sur 131 demandes). 34 collègues qui souhaitaient quitter le département pour se rapprocher de leur conjoint n'ont pas obtenu satisfaction. C'est la pire situation que nous ayons connue depuis longtemps !

• 48 collègues vont intégrer la Seine Maritime (sur 197 demandes) !

 


   demande INEAT   
(32 ko)
 
 
 
 
ALC