SECTION SE-Unsa de la HAUTE SAVOIE - BOURSE DU TRAVAIL - 7 RUE DU MOLE - 74100 ANNEMASSE
Tél. 04 50 39 73 85 - Por. 06 16 90 33 54 - 74@se-unsa.org

 
Audience DASEN 17/11/20
Article publié le dimanche 1er novembre 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

COMPTE RENDU DE L’AUDIENCE PROPOSEE PAR Me LA DASEN LE 17 NOVEMBRE 2020

 

Nous notons l’absence de Me Vincent, occupée ailleurs.

ReprĂ©sentent l’administration : Me BĂ©bin-MĂ©haut, secrĂ©taire gĂ©nĂ©rale, Mr BĂ©guĂ©, Dasen adjoint et Mr Duguet IEN Adjoint.

 

L’administration fait part de sa volonté à garder la communication entre elle et notre organisation syndicale.

Des rencontres auront donc lieu une fois par trimestre. La prochaine aura lieu en décembre.

Il faut garder un lien de confiance entre les services et nous, donc ne pas hésiter à solliciter souvent la DSDEN pour soulever des situations qui le nécessiteraient.

Il faudra envoyer des questions préalablement à chaque audience.

 

 

Point sanitaire :

Depuis quelques jours : rĂ©duction de l’épidĂ©mie. Signaux rassurants.

Mais ne pas relâcher…. Pour continuer à contribuer à la sécurité des élèves et des personnels.

Solliciter les conseillers techniques covid en cas de besoin auprès du service technique d’astreinte Covid74.

Notre traçage ne relève que de l’école dans le temps scolaire de la part de l’éducation nationale (directeurs.trices et ien). Nous n’avons pas à faire de traçage sur le temps périscolaire.

Il y a des courriers types, les délais et dates pour les isolements, tests etc.

150 situations ont Ă©tĂ©  remontĂ©es cette semaine.

L’impact sur les remplacements n’est pas neutre.

 

 

Le SE-UNSA  demande Ă  ce que les membres du RASED qui seraient sollicitĂ©s pour effectuer des remplacements, le fassent sur la base de leur volontariat avec le remboursement des frais de dĂ©placements.

 

La DSDEN a rĂ©pondu qu’ils ont sollicitĂ© les membres du RASED en leur demandant s’il voulaient ĂŞtre volontaires quand les TR disponibles Ă©taient très Ă©loignĂ©s du point de remplacement.

 

Certains enseignants de classes dédoublées se sont aussi portés volontaires pour surseoir au dédoublement de façon exceptionnelle.

Mr Bégué confirme que cette mesure doit rester exceptionnelle.

 

Le SE-UNSA  fait part des difficultĂ©s qu’ont rencontrĂ©es certaines Ă©coles Ă  propos du non port du masque par les Ă©lèves. Si une famille est contre le port du masque, c’est difficile pour un directeur de contrer la famille, il faut que l’ien intervienne très vite.

L’administration rĂ©pond que dans ce cas,  il y a une gradation de la rĂ©ponse, si un enfant arrive sans masque, il faut lui en proposer un puis engager un dialogue avec la famille.

Si la famille s’y oppose toujours, elle doit être rencontrée par le directeur puis par l’ien.

Au 3ème niveau, c’est un rappel Ă  la loi et au cadre sanitaire : un directeur a le droit de refuser l’entrĂ©e d’un Ă©lève non masquĂ©. Si on l’accueille, l’enfant peut ĂŞtre exclu des autres au sein de l’école ou de la classe.

Quand il y a eu de la tension alors il y a eu intervention des ien.

Aujourd’hui, ces refus restent très à la marge.

 

 

Le SE-UNSA  est intervenu Ă  propos de la distribution des nouveaux masques dans le 2nd degrĂ©, qui n’a pas eu lieu dans certains Ă©tablissements.

Quelles ont Ă©tĂ© les prĂ©conisations pour la distribution ?

Mr Bégué annonce qu’il y a eu un problème de livraison qui a été décalée. Et les masques ont été reçus le mardi.

Mais tous les chefs d’établissements devaient signaler les manques pour faire des réassorts pour les lundis et mardis.

Si il y a des soucis d’approvisionnement il faut absolument faire remonter .

Le SE-UNSA signale qu’aux collèges Rimbaud et Rousseau  il n’y a toujours pas de masques pour tout le monde, l’un des deux collèges a reçu les masques 10 jours après la rentrĂ©e.

L’administration va prendre le problème en main et vérifier.

 

Le SE-UNSA  sensibilise la DSDEN au sujet de la surcharge de travail pour les directeurs.trices.

Notamment d’avoir les infos pour organiser la rentrée du 2 septembre par les médias etc. Ils sont à bout.

Mr Bégué répond qu’il y a de l’amélioration puisque les décharges des petites écoles sont sanctuarisées.

Il ajoute que l’administration avait Ă©normĂ©ment travaillĂ© sur l’organisation de la rentrĂ©e du 2 novembre : il y avait eu un hommage projetĂ© avec une organisation particulière, avec la possibilitĂ© pour les enseignants de se rĂ©unir de 8h Ă  10h pour Ă©changer et partager leur douleur.

Oui c’était nécessaire. C’était aussi pour préparer l’hommage face aux élèves.

 

Mais, il y a eu des problèmes du côté des régions qui ont décidé qu’elles ne pourraient pas acheminer les élèves de façon décalée. De ce fait, il n’y avait plus de sécurité aux abords des établissements.

 

Il y a eu un décalage entre ce qui était prévu et ce qui a été fait.

Le SE-UNSA souligne le désarroi des collègues qui se sont sentis abandonnés et laissés livrés à eux même, que leur collègue n’a pas eu l’hommage qu’il méritait dans un collectif.

L’administration répond que ceci est totalement faux.

 

Mr Bégué clot cette discussion sans que nous puissions plus en parler, et enchaîne sur la situation des directeurs.trices.

Il y a eu une priorité aux remplacements des directeurs d’école dès qu’un TR était disponible.

En septembre octobre cela s’est bien passé mais en ce moment ce n’est plus possible.

 

Il Ă©tait bien prĂ©vu un accompagnement des directeurs.trices par la volontĂ© de recruter des services civiques. Mais cela s’avère trop difficile de recruter.

Pas de candidats. Sur 39 possibles, seulement 18 recrutés.

Est-ce le positionnement de la Haute-Savoie ? Le coĂ»t de la vie….

C’est le même constat pour le recrutement des AESH.

 

Formation des directeurs : le groupe dĂ©partemental des directeurs.trices s’est rĂ©uni pour les contenus des 2 jours de formation qui auront lieu en mars avril.

Mais c’est une logique d’organisation en  distanciel avec remplacement.

 

En ce moment c’est très compliqué. C’est une adaptation quotidienne pour conserver un lien entre les IEN et les directeurs.trices.

Il y aura des temps répétés d’échanges en visio, sans obligation.

Actuellement, il y a beaucoup de participation Ă  ces temps.

 

Il y a une boite fonctionnelle : directeur74  Ă  utiliser pour faire remonter les questionnements.

 

Le SE-UNSA  fait remonter le problème rĂ©current des remplacements : il faudrait qu’il y ait un effort Ă©norme pour pallier au manque de remplacement, recrutement etc.

La DSDEN assure que pourtant la Haute Savoie est un dĂ©partement parmi les meilleurs, peut-ĂŞtre le meilleur en terme d’efficacitĂ© et de rĂ©activitĂ© du service des remplacements.

Désormais, il y aura la possibilité de remplacer les enseignants par des contractuels.

 

Il y aura un groupe de travail sur le remplacement : l’enjeu est d’accompagner les professeurs dĂ©butants qui seront TR pour la plupart d’entre eux.

Une valise pédagogique sera mise en place, et si elle existe, elle sera mise à jour.

 

L’administration attend des idées pour bien organiser le remplacement au niveau départemental.

 

A propos de la formation des enseignants : le SE-UNSA signale que les enseignants voudraient pouvoir avoir du temps d’observation chez les collègues pour Ă©changer sur leurs pratiques.

L’administration répond qu’elle envisage de nommer des TR RH dédié à cette possibilité dans les circonscriptions.

C’est déjà ce qui va se faire grâce au plan français/maths en constellations.

 

Le SE-UNSA souligne que la plupart des collègues aspirent à réactualiser leurs compétences dans bien d’autres disciplines que les mathématiques et le français qui ont pris presque tout le temps de formation depuis trois ans.

 

L’administration rĂ©pond qu’elle suit le cadre national et qu’il y a tout de mĂŞme 6 h pour le choix sur autres disciplines et que les collègues ont peu investi les formations proposĂ©es dans celles-ci, sauf  en eps mais rien sur les langues ou arts par exemple.

 

Nous faisons remarquer que beaucoup d’équipes ont pu prendre ces 6h pour renouveler les projets d’école.

L’administration précise que le projet d’école est amené à évoluer plus au niveau du territoire en terme de parcours de l’élève. Donc les projets d’école sont à mettre de côté. Il ne faut pas remobiliser les personnels sur le projet d’école.

Nous rappelons la demande de la Section académique du SE-Unsa auprès du recteur d’annuler les animations pédagogiques pour libérer du temps aux collègues

 

Dans le 2nd degré, il y aura une politique d’auto évaluation.

 

Le SE-UNSA  tient Ă  faire remonter le constat de fatigue des personnels du 2nd degrĂ© (le changement de salle, respect du protocole sanitaire ( masque etc...))

L’administration compatit. C’est une analyse partagée. La crise mobilise à tous les étages…atsem, enseignants, cadres etc.

Il faut revenir sur ce qui est prioritaire pour ne pas être submergés par tout ce qu’il y a à faire.

L’énergie déployée est reconnue et saluée.

 

Restons-en lĂ  autour d’un sourire en guise de soutien et de rĂ©compense... nous sommes vraiment choyĂ©s et rĂ©munĂ©rĂ©s !

 
 
 
 
ALC