SECTION SE-Unsa de la HAUTE SAVOIE - BOURSE DU TRAVAIL - 7 RUE DU MOLE - 74100 ANNEMASSE
Tél. 04 50 39 73 85 - Por. 06 16 90 33 54 - 74@se-unsa.org

 
Port du masque : une protection impĂ©rative mais peu adaptĂ©e au mĂ©tier
Article publié le jeudi 10 septembre 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Le retour à l’école en présentiel de tous les élèves et tous les personnels nécessite inévitablement des aménagements et équipements spécifiques.
Au-delà des indispensables gestes barrières et de la vigilance collective sur les dispositifs à mettre en œuvre, le protocole sanitaire de la rentrée prévoit le port du masque pour tous les élèves dès le collège et tous personnels dès la maternelle.
 
Par son devoir de protection de ses personnels, l’employeur a pour obligation de fournir à ces derniers l’équipement de protection individuelle que représente le masque.
 
Si la qualité médicale des masques que l’employeur choisit relève de la compétence des autorités sanitaires et doit obtenir l’aval de ces dernières, l’adaptation du type de masque aux besoins du métier est bien du ressort de notre ministère. Il est donc légitime que la profession ait un avis et des revendications sur le sujet.
 
Il en va de l’enjeu indiscutable de retisser au plus vite pour chaque élève et chaque personnel un service public d’éducation de qualité, déjà suffisamment mis à mal par la crise sanitaire.
 
Inadapté aux missions, au public accueilli, aux conditions climatiques, … le port du masque peut représenter un obstacle important à la qualité d’enseignement et aux conditions de travail, pénalisant lourdement nombre d’élèves, souvent fragilisés, et personnels.
 
Pour le SE-Unsa, il est donc urgent que le ministère prenne en compte ces éléments pour adapter la protection de ses personnels par une dotation en masques à la fois respectueux des exigences sanitaires et répondant aux besoins des missions.
 
Avec sa fédération, l’Unsa-Éducation, le SE-Unsa a porté cette demande lors du CHSCT ministériel du 27 août dernier et le fera à nouveau lors de celui du 11 septembre prochain. Si le ministère semble avoir entendu la demande de l’Unsa et s’est engagé dans une commande de masques transparents, notamment pour les personnels accueillant des élèves malentendants, encore trop nombreuses sont les situations où le masque est inadapté.
 
 
 
 
ALC