SECTION SE-Unsa de la HAUTE SAVOIE - BOURSE DU TRAVAIL - 7 RUE DU MOLE - 74100 ANNEMASSE
Tél. 04 50 39 73 85 - Por. 06 16 90 33 54 - 74@se-unsa.org

 
Que faire si je ne peux pas participer physiquement Ă  la reprise dans mon Ă©cole, mon Ă©tablissement ?(garde d’enfants, vulĂ©rabilitĂ©)
Article publié le jeudi 7 mai 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Que faire si je ne peux pas participer physiquement Ă  la reprise dans mon Ă©cole, mon Ă©tablissement ?

A défaut d’un texte règlementaire ou d’une réponse claire de la part de l’administration, le SE-Unsa vous accompagne pour ne pas subir une reprise en présentiel dans votre école ou votre établissement alors que vous pensez ne pas être en mesure de la faire.

On peut ĂŞtre soi-mĂŞme « personne vulnĂ©rable Â» ou vivre avec une « personne vulnĂ©rable Â» ou encore avoir besoin de garder ses enfants par exemple, les raisons peuvent ĂŞtre multiples et diffĂ©rentes, et jusqu’ici, il n’y a pas d’instruction officielle claire. Il y a seulement eu des expressions ministĂ©rielles disant que la bienveillance serait la règle.

Le SE-Unsa invite les personnels qui le souhaite à adresser un mail à leur IEN dans le premier degré ou leur chef d’établissement dans le second degré, avec copie à la section locale du SE-Unsa, pour demander à être maintenu en travail à distance en indiquant leurs raisons.

FAQ ministérielle

Dans le cas où les enseignants, également parents d’élèves souhaitaient ne pas remettre leurs enfants à l’école, le SE-UNSA avait demandé à ce qu’ils puissent poursuivre le télétravail et en cas d’impossibilité à pouvoir poursuivre le télétravail qu’ils puissent bénéficier d’ASA.

 

Le ministère a finalement accédé à notre demande, en catimini, en mettant à jour la FAQ

 

Page 15 : « Les personnels relevant du ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse qui doivent garder leurs enfants chez eux peuvent-ils bĂ©nĂ©ficier d’un dispositif particulier ?
Les personnels qui, du fait de la fermeture des crèches et établissements scolaires, n’ont pas de solution de garde pour leurs enfants se voient proposer d’exercer leur fonction à distance.
Si le travail Ă  distance n’est pas possible compte tenu des fonctions exercĂ©es ou de circonstances particulières, ils peuvent solliciter une autorisation spĂ©ciale d’absence (ASA). Cette autorisation est accordĂ©e Ă  raison d’un responsable lĂ©gal par fratrie sous rĂ©serve de justifier de l’absence de solution de garde. Les parents qui ne souhaitent pas scolariser leur enfant alors mĂŞme que la classe de ce dernier a ouvert sont regardĂ©s comme sans solution de garde dès lors que le retour Ă  l’école se fait sur la base du volontariat. Les personnels enseignants sont prioritaires pour l’accueil de leurs enfants en crèche ainsi que dans les Ă©tablissements scolaires. Â»

 

Notre avis :

Depuis l’annonce de la reprise, nous alertions et demandions que les personnels parents d’élèves bénéficient des mêmes droits que les autres parents d’élèves et puissent faire ou non le choix de remettre leurs enfants à l’école.

 Après avoir suscitĂ© localement des rĂ©ponses diverses, sans consignes nationales prĂ©cises, cette instabilitĂ© a de nouveau crĂ©Ă© inquiĂ©tude et angoisse chez les personnels concernĂ©s. Au final, le ministère rĂ©pond au besoin en catimini, sans informer les OS au dĂ©tour d’une mise Ă  jour de la FAQ.

 

Note de la DGAFP : https://nuage.unsa.org/index.php/s/D4dxMuSo9fChJss#pdfviewer

 

Fiche demande d'autorisation de garde (fiche académique) en pj

 

Flyer : dispositif de soutien psychologique


   Personnes vulnĂ©rables   
(580.6 ko)
   autorisation de garde   
(149.4 ko)
   soutien psy   
(200.1 ko)
 
 
 
 
ALC