SECTION SE-Unsa de la HAUTE SAVOIE - BOURSE DU TRAVAIL - 7 RUE DU MOLE - 74100 ANNEMASSE
Tél. 04 50 39 73 85 - Por. 06 16 90 33 54 - 74@se-unsa.org

 
Ensemble, exigeons la revalorisation ; ensemble, interpellons nos parlementaires
Article publié le vendredi 14 février 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Le chantier revalorisation/retraites engagé par le ministère avance trop lentement, avec trop peu de visibilité et dans une direction incertaine. Pour sa 4e réunion thématique, le ministère a présenté de premiers scénarios d’utilisation de la première marche de 500 millions d’euros d’augmentation du budget de l’Éducation nationale en 2021 dont une partie ne serait pas consacrée à la revalorisation au sens strict.
 
Le SE-Unsa appelle la profession à intensifier la campagne d’interpellation des députés et sénateurs pour faire entendre notre exigence de revalorisation nette et franche : https://enseignants.se-unsa.org/Revalo-retraites-interpellez-vos-parlementaires
 
 
Un chantier au long cours

Après la présentation de ces premiers scénarios de revalorisation, le ministère engage un nouveau cycle de rencontres avec les organisations syndicales jusqu’au début du mois de mars avant un point d’étape par le ministre en avril. La construction de la loi de programmation se poursuivra jusqu’à l’été. Le chemin est encore long mais c’est dès maintenant qu’il faut avancer au bon rythme et dans la bonne direction. 
 

Situation de crise avec les personnels
 
En envisageant de consacrer une part de l’enveloppe 2021 à un autre objectif que la revalorisation au sens strict et ce, sans donner plus de visibilité sur les années suivantes, le gouvernement continue d’alimenter la défiance. Il ne semble pas prendre la mesure de la situation de crise avec les personnels de l’Éducation nationale. Le SE-Unsa engage les enseignants, CPE et PsyEN à participer massivement à la campagne d’interpellation des parlementaires. Cette mobilisation soutient les interventions du SE-Unsa auprès des députés et sénateurs qui se déroulent en ce moment même sur l’ensemble du territoire. Parce que vos courriers arrivent par dizaines sur leur bureau, les parlementaires semblent plus réceptifs à la situation que ne l’est le gouvernement lui-même. Pour qu’elle parvienne jusqu’à l’Élysée, à Matignon et rue de Grenelle, faisons entendre collectivement sur l’ensemble des territoires l’exigence de juste reconnaissance de nos métiers.
 
 
Participer et faire participer à la campagne d’interpellation des parlementaires :

Connaître les premiers scénarios de revalorisation pour 2021 :

https://enseignants.se-unsa.org/Chantier-revalo-retraites-de-premiers-scenarios-de-revalorisation-pour-2021

 

 
 
 
 
ALC