SECTION SE-Unsa de la SARTHE - MAISON DES SYNDICATS - 4 RUE D ARCOLE - 72000 LE MANS
Tél. 02 43 87 18 19 - Por. 06 35 33 94 87 - 72@se-unsa.org

 
FAQ du 26 novembre : non Ă  deux enseignements de front !
Article publié le samedi 27 novembre 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Mise Ă  jour de la FAQ en date du 26 novembre 2021

Que se passe-t-il, lors de l’apparition d’un cas confirmé dans une école maternelle ou élémentaire ?

La survenue d’un cas confirmé parmi les élèves entraîne par principe la suspension de l’accueil en présentiel, pour une durée de 7 jours, des élèves de la classe concernée et des contacts à risque identifiés en dehors de la classe. Toutefois, ces élèves pourront poursuivre les apprentissages en présentiel sous réserve de présenter un résultat de test négatif. Cette évolution entre en vigueur au plus tard le lundi 6 décembre 2021.


Il appartient au directeur d’école de prévenir les responsables légaux des élèves concernés qu’à la suite de la détection d’un cas confirmé, leur enfant pourrait poursuivre l’apprentissage en présentiel sous réserve de présenter un résultat de test négatif. Cette possibilité est ouverte à tous les élèves de l’école maternelle et de l’école élémentaire.


Ces tests peuvent être réalisés auprès des professionnels de ville autorisés, les laboratoires de biologie médicale et les officines pharmaceutiques notamment. Les tests éligibles sont les tests RT-PCR sur prélèvement nasopharyngé ou salivaire, RT-LAMP ou antigénique sur prélèvement nasopharyngé. Les autotests supervisés ne sont pas reconnus pour ce type de situation, la réglementation ne les autorisant pas chez les personnes contacts d’un cas confirmé. Quel que soit le type de test réalisé, les tests sont gratuits pour les mineurs.

  • Si le test est positif, l’élève devient un cas confirmĂ©. Il est demandĂ© aux responsables lĂ©gaux d’en informer le directeur ou le responsable d’établissement. L’élève devra alors respecter un isolement de 10 jours comme indiquĂ© ci-après.
  • Si le test est nĂ©gatif, l’élève pourra revenir en classe pour suivre les cours en prĂ©sentiel. Il pourra Ă©galement continuer Ă  frĂ©quenter les activitĂ©s pĂ©riscolaires.

Les tests présentés par les élèves ou leurs représentants légaux ne sont utilisés à la seule fin de permettre la poursuite des apprentissages en présentiel des élèves concernés et ne font l’objet d’aucune conservation par l’école.
En l’absence de présentation d’un test, la suspension de l’accueil en présentiel est maintenue pour la durée de 7 jours, pendant laquelle les élèves concernés bénéficient de l’apprentissage à distance.


L’information communiquée par l’école vaut justificatif de la suspension de l’accueil.
L’ensemble des élèves de la classe (ayant ou non réalisé un test suite à la survenue du cas confirmé) ainsi que les autres contacts à risque en dehors de la classe sont fortement invités à réaliser un test 7 jours après le dernier contact avec le cas confirmé. La présentation du résultat de ce test à J7 n’est pas requise pour la poursuite de l’accueil ou le retour en présence des élèves.


Les élèves de la classe dont l’accueil en présentiel est maintenu devront porter un masque en intérieur, pendant les 7 jours après la survenue du cas, à l’école et pour les activités périscolaires (à partir du CP). Dans la mesure du possible et selon les conditions locales, des mesures complémentaires de prévention pourront être prises comme le port du masque en extérieur s’il n’est pas requis ou la limitation du brassage au sein de l’établissement scolaire (récréation, restauration...), en particulier avec la classe concernée et pour limiter les activités à risque en intérieur (sport, chant...).

Les personnels
L’apparition d’un cas confirmé parmi les personnels, dès lors qu’ils portent un masque, n’implique pas que les élèves de la classe soient considérés comme contacts à risque. De même, l’apparition d’un cas confirmé parmi les élèves n’implique pas que les personnels soient identifiés comme contacts à risque, dès lors que ces derniers portent un masque. Les règles applicables suite à la survenue d’un cas confirmé parmi les élèves à l’école primaire (dépistage immédiat pour la poursuite des cours en présence) ne s’appliquent pas aux personnels.

NOTRE AVIS

L’aggravation de la situation implique désormais que le retour d’élèves soit conditionné à la présentation d’un test négatif. Si la procédure peut permettre une plus grande clarté, nous espérons qu’elle ne conduise pas à une nouvelle surcharge pour les collègues et que l’institution soit au rendez-vous pour faciliter le travail des équipes, en particulier des directrices et directeurs.
Toutefois, le SE-Unsa dénonce avec force la formulation présente dans la FAQ ministérielle. En effet, celle-ci laisse penser que dès qu’un élève n’est pas présent à l’école, car positif ou dans l’attente d’un test négatif,
il bénéficiera d’un enseignement en distanciel, qui serait proposé en même temps que l’enseignement en classe.

Il est inacceptable d’envisager que les enseignants soient amenés à mener de front 2 types d’enseignements.
Pour le SE-Unsa 72, la logique doit bien être d’assurer les enseignements comme nous le pouvons, comme nous le décidons, en fonction de ce que nous pouvons.
Le SE-Unsa 72 attend de l’institution un soutien total aux équipes enseignantes
et à chaque enseignant en cas de pression d’où qu’elles viennent.

 
 
PĂ©tition
 
Nos campagnes
 
Santé
 
Aides spécifiques
 
Mouvement
 
Concours
 
Baromètre Unsa Éducation
 
ALC