Retour à l'article normal

SE-UNSA 71


 Par SE-UNSA 71
 Le  mardi 11 juin 2013

Le SEUNSA reçu lundi 10 juin par le DASEN sur la direction d’école

 

Le SE UNSA 71 a informé le Directeur Académique du dépôt d’une alerte sociale pour la période du juin à décembre 2013 portant sur l’aide administrative et les conditions de travail des directeurs d’école.

Conformément aux textes en vigueur, une délégation du SE UNSA 71 a été reçue le lundi 10 juin à 14 h 30 par le Directeur Académique, la Secrétaire Générale et l’Inspectrice de l’Education nationale adjointe au DASEN.

La délégation  de SE UNSA  était composée de Mesdames Descombes Sylvie , Bouteiller Laurence et Giller Marianne.

En préambule, la délégation évoque la refondation de l’école et le contexte de l’alerte sociale émanant du niveau national et déclinée à l’échelon départemental :

Depuis un an, le ministre de l’Education place l’Ecole primaire comme priorité. Les discussions qu’il avait lui-même annoncées en octobre sur la direction n’étant toujours pas concrétisées, le SEUNSA a décidé de prendre l’initiative de cette alerte sociale pour activer la prise en compte du dossier. Le ministre de l’Education nationale reçoit le secrétaire national du SEUNSA le 18 juin prochain.

Pour le SEUNSA, les directeurs ont un rôle majeur à jouer.

Ils doivent bénéficier de moyens en temps, en formation et en personnel administratif pour mener à bien leurs missions.

L’ensemble des départements est sollicité sur les mêmes points et fera remonter un état des lieux local  sur ces sujets au niveau national.

Le SEUNSA rappelle son enquête lancée auprès des directeurs qui a montré que le malaise avait viré à la souffrance au travail.

Concernant les réponses reçues dans notre département ( pas du tout , un peu, beaucoup, ne se prononce pas) , le SEUNSA indique que :

  • 91% des sondés trouve la direction d’école Intéressante ( 25%un peu et 66% beaucoup)
  • 100% la trouve épuisante ( 25% un peu et 75% beaucoup)
  • 95% la trouve stressante ( 33% un peu, 62% beaucoup)100% la trouve décourageante ( 76% un peu, 24% beaucoup)

La situation continue de s’aggraver. Aux tâches et missions qui ne cessent de croître et de se complexifier, s’ajoute désormais l’organisation de la semaine de quatre jours et demi qui place les directeurs en première ligne et vient alourdir encore des emplois du temps déjà largement surchargés.

A l’exposé des demandes portant sur :

 

  • l’aide administrative,
  • la formation,
  • les temps de décharge

 

Monsieur le DASEN a souhaité savoir si cela ne s’inscrivait pas dans une réflexion plus large sur le statut et les missions des directeurs d’école.

Pour le SE-Unsa, ces sujets devront bien sûr être  mis en perspective avec l’indispensable réflexion à mener pour repenser et améliorer l’organisation et le fonctionnement de l’école primaire.

 

En ce qui concerne la question du statut évoquée par le DASEN, le SE UNSA  précise sa position ferme que le directeur d’école doit être issu du corps enseignant.

 

Eléments de réponse apportés aux questions :

1 - Bilan détaillé chiffré sur  la situation des EVS aide administrative dans les écoles :

L’évolution sur les 3 dernières années est la suivante :

2012/2013 : aucun

2011/2012 : aucun

2010/2011 : aucun

2 - Combien reste-t-il de contrats en cours ?

Aucun

 

3 - Va-t-il y avoir de nouveaux recrutements ?

On constate qu’il n’existe plus de moyens dédiés à l’aide administrative des directeurs.

4 -Bilan des décharges de direction ; les deux jours de décharge à la rentrée sont-ils octroyés pour toutes les écoles de moins de 4 classes ? Si non, combien n’en ont pas bénéficié ? Pour quelles raisons ?

Au titre de la présente année scolaire l’ensemble des écoles concernées a bénéficié des deux jours.

 

5 - Bilan d’éventuels jours supplémentaires de décharge accordés au cours de l’année : nombre de demandes satisfaites/insatisfaites et périodes des demandes.

Les demandes ont été satisfaites.

6 - Bilan chiffré des « invitations » à réunion pour les directeurs de la part des circonscriptions et/ou de la direction académique sur l’année scolaire

  • ½ journée en début d’année (le jour de la pré-rentrée)
  • ½ journée pendant l’année (avec heures d’animations pédagogiques débloquées ou non)

      et exceptionnellement 1 jour de formation sur une thématique spécifique aux   directeurs

Il est à noter que l’impression d’augmentation  des réunions hors temps de service est probablement liée à la mise en place des nouveaux rythmes scolaires.

Monsieur le Directeur académique a par ailleurs précisé que les IEN s’organisent  dans leur circonscription, qu’il ne peut exister un modèle départemental en raison de la spécificité des territoires qu’il convient de prendre en compte.

Le SE UNSA souhaite que ce temps soit compensé. Il précise que certains IEN ont une tendance à convoquer fréquemment les directeurs collectivement ou individuellement sur des sujets divers.

 - Nombre de postes de direction vacants au mouvement ces trois dernières années :

Avant ajustement : 2012/2013 : 8 dont 3 postes de faisant fonction

                      2011/2012 : 9 dont 7 postes de faisant fonction

                       2010/2011 : 4 dont 4 postes de faisant fonction

Lors des échanges, il a été évoqué la formation des directeurs qui a été organisée pour la promotion rentrée 2012 sur la durée et les contenus. Pour le SEUNSA, trois journées en juin et trois journées en septembre ne suffisent pas pour approfondir les sujets qui ne sont que survolés. La formation requise de trois semaines ne sauraient suffire (elle était auparavant de cinq semaines) et devrait être complétée au fil de la carrière par la formation continue.