Retour à l'article normal

SE-UNSA 71


 Par SE-UNSA 71
 Le  jeudi 1er septembre 2011

Direction d’école : le Sien-Unsa et le SE-Unsa demandent le maintien des emplois d’aide administrative

 

« Le SE-Unsa a décidé, lors de son dernier conseil national, d’engager les directeurs d’école dans une action de blocage de remontées administratives », écrit Christian Chevalier, secrétaire général du SE-Unsa dans une lettre adressée à Luc Chatel, ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative, et datée du 29 août 2011.

 La note des directeurs de la Dgesco et de la Daf, adressée aux recteurs le 4 juillet, est venue mettre le feu aux poudres. Elle stipule en effet : «  s’agissant des contrats correspondant aux assistants administratifs de directeur d’école et autres fonctions, [de] ne procéder à aucun recrutement ni renouvellement, y compris pour les contrats n’ayant pas atteint la durée maximum  ».

Dans un courrier adressé au SE-Unsa en février 2011, Luc Chatel écrivait : « Les derniers engagements du Président de la République et la mobilisation de 500 millions d’euros en faveur de l’emploi me conduisent à penser que mon ministère pourra retrouver très bientôt la capacité à maintenir à son niveau initial le dispositif d’aide administrative des directeurs d’école »

... C’EST BIEN MAL PARTI !!!!

 Depuis quatre ans, cette aide a facilité le fonctionnement des écoles. Elle s’est révélée d’autant plus nécessaire que les tâches et missions des directeurs se sont encore multipliées et complexifiées depuis .

Et c’est une rupture unilatérale d’un engagement ministériel .

En conséquence, le SE demande « aux directeurs et directrices d’écoles de ne se consacrer qu’aux tâches prioritaires, notamment pédagogiques, et de bloquer durant le mois de septembre les remontées administratives. »

« Ces emplois d’aide administrative doivent être rétablis sans tarder, sauf à générer une nouvelle dégradation de la situation de l’école primaire déjà mal en point. Si tel ne devait pas être le cas, vous prendriez alors, Monsieur le Ministre, la responsabilité de voir s’installer durablement un conflit », prévient Christian Chevalier.

SIEN-UNSA. (syndicat des Inspecteurs de l’Education nationale de l’UNSA EDUCATION)

« Les aides administratives accordées aux directrices et directeurs d’école ne sont pas un ’luxe’, elles conditionnent leur capacité à assumer les responsabilités qui leur sont confiées », affirme de son côté le Sien-Unsa, mercredi 31 août 2011. « Celles-ci sont allées croissant au fil du temps et concernent principalement la gestion des actions d’aide aux élèves en difficulté. » Aussi, pour le syndicat, « soulager les directeurs dans leurs tâches administratives c’est aider tous les élèves à mieux réussir ». En outre, le Sien « exhorte » « le ministre à prendre conscience que le premier degré est aujourd’hui dans une situation de grande fragilité. »