Retour à l'article normal

SE-UNSA 71


 Par SE-UNSA 71
 Le  vendredi 8 avril 2016

Non à la surcharge de travail des directrices et des directeurs

 

Compte-tenu de la charge de travail toujours plus importante qui leur incombe, les directeurs/trices sont de plus en plus nombreux (ses) à alerter le SE-Unsa quant aux conditions d'exercice qui sont les leurs.

    Depuis des années, ils vont dans le mur en silence. Aujourd'hui, ils sont arrivés au bout de ce qui est possible. Soit ils continuent dans la voie du silence, soit ils disent stop.

   Vos représentants du SE-Unsa 71  dénoncent l'inflation paperassière qu'ils subissent depuis des mois.

  Certains collègues nous disent leur volonté de prendre un poste d'adjoint.. La tâche du directeur n’en sera pas modifiée ! Le problème sera reporté sur d’autres collègues.  L'Administration, ce rouleau compresseur "incontrôlé",  ira toujours plus loin dans ses exigences démesurées tant que les personnels en charge des directions d'école ne diront pas stop.

   Au SE-Unsa 71 , nous tirons la sonnette d'alarme.

Nous allons alerter le CHSCT.

  Aussi, dans un premier temps, nous invitons les directeurs et directrices qui se sentent en danger - dans leur vie professionnelle et familiale - à saisir le CHSCT par le biais du Registre Sécurité Santé au Travail présent dans les écoles. Vous trouverez un témoignage d'un(e) collègue dont vous pouvez vous inspirer.

  Pour toute question , n'hésitez pas à prendre contact avec vos représentants du Se Unsa 71