SECTION SE-Unsa de la SAONE ET LOIRE - MAISON DES SYNDICATS - 2 RUE DU PARC - 71100 CHALON SUR SAONE
Tél. 03 85 41 32 22 - Por. 07 66 79 25 79 - 71@se-unsa.org

 
Les OS n’ ont pas siĂ©gĂ© , le CDEN se tiendra le 15 fĂ©vrier 2013
Article publié le vendredi 1er février 2013.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
CDEN CARTE SCOLAIRE 2013- ECOLES COLLEGES et LYCEES -  ce sera dans 15 jours....

Le CDEN convoquĂ© par le PrĂ©fet de SaĂ´ne-et-Loire ne s'est pas tenu  ce vendredi 1er fĂ©vrier 2013.

Il faisait suite à la réunion du comité technique départemental (CTSD) du matin.

 Au cours de ce CTSD, le DASEN, conformĂ©ment Ă  la rĂ©glementation qui l'oblige Ă  prĂ©senter un autre projet après un vote en opposition unanime

a dĂ» modifier ses propositions

( voir CTSD du 22 janvier et article suivant) et article de ce jour avec nouveau projet

Les reprĂ©sentants des personnels (UNSA EDUCATION, FSU, SGEN CFDT, auxquels s’est associĂ©e la FCPE) ont  dĂ©cidĂ© de ne pas siĂ©ger en CDEN afin qu'il se tienne dans 15 jours . (voir dĂ©claration intersyndicale ci dessous et en pièce jointe)

  • CDEN 1ER FEVRIER 2013

    MONSIEUR LE PREFET, MONSIEUR LE DIRECTEUR DES SERVICES ACADEMIQUES

    L’UNSA EDUCATION, la FSU, le SGEN CFDT souhaitent s’exprimer sur les conditions de convocation de ce CDEN. Le calendrier est très serrĂ© : 9 jours seulement après que les premières propositions de carte scolaire aient Ă©tĂ© faites aux reprĂ©sentants des personnels au cours d’un premier ComitĂ© Technique SpĂ©cial DĂ©partemental sans groupe de travail prĂ©alable, donc aucune discussion sur le cadrage dĂ©partemental des annonces ministĂ©rielles comme l’augmentation de la scolarisation des 2 ans ou la mise en Ĺ“uvre du «  plus de maĂ®tres que de classes Â».

    Dans bien des cas d’ Ă©ventuelles fermetures de classe,  nos collègues  ont dĂ©couvert le lendemain du CTSD que leur situation Ă©tait sur la sellette. Après les modifications proposĂ©es ce matin par Monsieur le Directeur acadĂ©mique des services de l’Education nationale, nous souhaitons que  plusieurs cas puissent ĂŞtre encore revus et nous souhaitons que les parents et les Ă©lus aient quelques jours pour analyser les annonces avant le CDEN.

    D’autre part, la question de la rĂ©forme des rythmes,  que nous avons demandĂ©e et que nous attendons depuis le catastrophique passage Ă  la semaine de 4 jours imposĂ©e par le ministre Darcos, nous parait nĂ©cessiter elle aussi, dans un contexte agitĂ© liĂ© Ă  la prĂ©cipitation de sa mise en Ĺ“uvre, du temps, de la prĂ©paration et la recherche d’un consensus entre les partenaires.

    Dans nos villages, des municipalités reconnaissent qu’elles n’auront ni les infrastructures ni le personnel pour accueillir et encadrer les élèves sur le temps périscolaire malgré l’aide financière du gouvernement. Celui-ci se résumera hélas à une garderie dans la classe et dans ces conditions, les enfants passeront le même nombre d’heures dans l’école. Cela ne peut nous satisfaire. Il convient de rechercher les solutions les plus favorables aux élèves.

    Les professeurs des écoles n’ont qu’un désir: que l’organisation de la nouvelle semaine scolaire, dans le cadre de la refondation, soit vraiment au service des élèves… sans qu’ils en soient les oubliés.

    Nous saluons une dotation enfin positive après toutes les annĂ©es de suppressions d’emplois,  mais il nous apparait que deux postes pour les Ă©coles de notre dĂ©partement ne suffiront pas Ă  rĂ©parer les dĂ©gâts causĂ©s et dans le second degrĂ© l’amĂ©lioration n’est pas suffisamment sensible. Nous dĂ©nonçons

    • des taux d’HSA trop Ă©levĂ©s qui gĂ©nèrent une forte pression sur les enseignants,
    • la rĂ©forme de la voie technologique et le changement de disciplines imposĂ©s aux collèges,
    • la forte baisse de moyens dans les lycĂ©es professionnels de SaĂ´ne-et-Loire qui risque de conduire Ă  la fermeture de nombreuses formations.

    Pour ces raisons nous ne siègerons  pas ce jour au Conseil dĂ©partemental de l’Education.


   dĂ©claration   
(32.7 ko)
 
 
 
 
ALC