SECTION SE-Unsa de la SAONE ET LOIRE - MAISON DES SYNDICATS - 2 RUE DU PARC - 71100 CHALON SUR SAONE
Tél. 03 85 41 32 22 - Por. 07 68 48 80 44 - 71@se-unsa.org

 
Intégration Instits/PE
Article publié le vendredi 3 avril 2009.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le processus d’intégration des instituteurs dans le corps des Pe se poursuivra en 2009.

Il y a environ 4900 possibilités d’intégration (740 places au 1er concours interne et 4200 pour la liste d’aptitude). Ce chiffre est à rapporter aux 15 000 instituteurs restants, dont certains ne peuvent ou ne souhaitent pas être intégrés dans le corps des professeurs des écoles.

Il est important que les dispositifs d’intégration puissent perdurer pour garantir des droits à de nombreux collègues instituteurs : ceux qui n’ont pas atteint les 15 ans de service actif pour figer l’âge d’ouverture des droits à 55 ans, ceux qui sont logés et ceux placés en disponibilité de droit. À l’inverse, les collègues partis en retraite instituteurs ont intérêt à ce que l’intégration se fasse le plus rapidement possible pour pouvoir bénéficier des effets de l’assimilation.

De la même manière, comme l’administration conditionne l’augmentation du ratio de la hors-classe à la disparition de coûteux dispositifs d’intégration, les actifs Pe sont tout aussi concernés par une extinction rapide du corps des instituteurs. Le SE-Unsa demande toujours que soit mise à l’étude une possibilité dérogatoire de décompte des services pour la retraite et que les collectivités locales garantissent le maintien des collègues instituteurs logés devenant Pe au coût de l’Irl. Par ailleurs, il réclame que tous les moyens économisés sur les intégrations (encore dix millions d’euros cette année !) soient utilisés pour améliorer les contingents de hors-classe du corps des Pe. Le SE-Unsa a demandé qu’un nouveau comité de suivi des accords signés entre le ministère, lui et le Sgen-Cfdt, se réunisse pour faire le point avant la fin de l’année scolaire.

 
 
 
 
ALC