SECTION SE-Unsa de la SAONE ET LOIRE - MAISON DES SYNDICATS - 2 RUE DU PARC - 71100 CHALON SUR SAONE
Tél. 03 85 41 32 22 - Por. 07 66 79 25 79 - 71@se-unsa.org

 
Harmonisation académique du mouvement intra
Article publié le vendredi 27 janvier 2017.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

A la demande du ministère, un groupe de travail académique pour harmoniser les règles du mouvement 1er degré, s’est tenu le 12 janvier.

A aucun moment le Syndicat des Enseignants-UNSA n’a formulé une telle demande.

Le SE-Unsa est, en effet, très attaché à ce que les mouvements restent départementaux pour mieux prendre en compte les spécificités de chaque département.

Pour information, le Groupe de Travail sur la circulaire mouvement aura lieu le 7 février 2017.

Changements impactant l'organisation du mouvement en SaĂ´ne et Loire

  1. Le calendrier reste le même, mais la CAPD de rentrée est remplacée par un groupe de travail
  2. Ajustement de rentrĂ©e : l’affectation de titulaires de zone après le 1er septembre ne devra plus exister Ă  la rentrĂ©e prochaine. Ils devront ĂŞtre affectĂ©s avant la rentrĂ©e (sauf cas exceptionnel). Il ne doit plus y avoir de changement après la rentrĂ©e.

Pour le SE-Unsa, la tenue d’un simple groupe de travail ne nous paraĂ®t pas suffisante, car il se rĂ©sume le plus souvent Ă  une simple information des dĂ©lĂ©guĂ©s des personnels ; l’administration ayant dĂ©jĂ  rĂ©alisĂ© le travail d’affectation des collègues, sans consultation prĂ©alable des organisations syndicales.

Le SE-Unsa est, en revanche, favorable à ce que tous les collègues puissent connaître leurs affectations le plus en amont possible de la rentrée (avant la sortie pour l’ajustement de juin et avant le 1er septembre pour l’ajustement à la rentrée).

Changements impactant la gestion des priorités légales de mobilité

L’objectif de l’harmonisation est d’assurer un traitement équitable des demandes de mobilité liées à une priorité légale (handicap, rapprochement de conjoint).

  1. Harmoniser les règles de gestion des rapprochements de conjoints

Le SE-Unsa a demandé à ce que le kilométrage pris en compte pour déclencher les bonifications dans le cadre du rapprochement de conjoint soit 30 km au lieu des 40 km actuels.

L’administration a refusé cette proposition.

Autres modifications demandées par le SE-Unsa :

  • Bonification accordĂ©e dès 40 km
  • La bonification sera aussi accordĂ©e Ă  partir du moment oĂą l’un des deux trajets aller ou retour indique 40 km (via Mappy qui est la rĂ©fĂ©rence pour l’administration).
  • La bonification est accordĂ©e sur tous les vĹ“ux et non plus sur les postes qui rapprochent. La logique de kilomètres n’est pas justifiĂ©e en milieu rural, il convient de raisonner en termes de temps et d’accès quitte Ă  se dĂ©placer plus loin.
  • Les enseignants entrants dans le dĂ©partement suite aux permutations pourront bĂ©nĂ©ficier des points de rapprochement de conjoints.

2. Harmoniser le traitement des réaffectations suite à mesures de carte scolaire avec un barème identique (et la même logique de zones de réaffectation).

  • 150 pts sur Ă©coles, le RPI et la commune
  • 100 pts100 points sur la zone gĂ©ographique ou la circonscription (Ă  voir par dĂ©partements)
  • 6 points sur l’ensemble du dĂ©partement.

L’administration indique qu'elle sera vigilante à ce qu’un personnel victime d’une mesure de carte scolaire puisse retrouver le poste le plus proche possible de son ancien poste, tout en conservant son ancienneté dans le poste. Cela pourrait se faire hors barème.

Le SE-Unsa veillera à ce que toutes les réaffectations se fassent de manière équitable et transparente.

  1. Harmoniser la gestion des demandes de mobilité au titre du handicap.

L’examen de la situation nécessite un avis obligatoire du médecin de prévention et la bonification sera attribuée uniquement si la demande de mobilité améliore la situation médicale de l’intéressé. La bonification sera identique dans les 4 départements.

  • 150 pts
  • Prise en compte du degrĂ© de prioritĂ© Ă©tabli par le mĂ©decin : accessibilitĂ© (Ă©cole de plain pied), commune (proximitĂ© d’un centre de soins), zone gĂ©ographique…
  • En cas de concurrence entre deux collègues dont l’un serait en situation de handicap et l’autre, victime d’une mesure de carte scolaire, les situations seront Ă©tudiĂ©es au cas par cas, en fonction du barème mais aussi des prĂ©conisations du mĂ©decin dans le cadre du handicap.

Ainsi, la situation de chaque collègue pourra être appréciée au cas par cas.

En tout Ă©tat  de cause, le SE-Unsa souhaite que les situations soient dĂ©partagĂ©es au barème et non du fait du prince.

La gestion des postes à spécifiques

  1. Harmoniser la gestion des postes Ă  profil avec deux dispositifs distincts :

- les postes à profil pour lesquels l’adéquation poste/profil doit être la plus étroite dans l’intérêt du service. Une commission de recrutement est constituée afin d’éclairer le choix du DASEN. L’affectation du candidat retenu s’effectue hors barème.

- les postes à exigences particulières pour lesquels l’aptitude est recherchée par rapport aux missions à exercer indépendamment du lieu d’exercice. Après audition, une liste de candidats aptes à occuper le type de poste sollicité est établie et ces agents participent au mouvement et sont départagés par le barème.

NouveautĂ© : La liste des postes Ă  profil sera discutĂ©e au cas par cas dans les comitĂ©s techniques dĂ©partementaux et devra prĂ©senter la fiche de poste de chacun ainsi que les missions.

Le SE-Unsa a rĂ©affirmĂ© son opposition aux postes Ă  profil et a rappelĂ© que la liste des postes Ă  profil  prĂ©conisĂ© par le ministère devrait se limiter aux postes de conseiller technique auprès de l’IA-DASEN, les dĂ©lĂ©guĂ©s USEP et les coordonnateurs REP/ REP+…

D’un département à l’autre la liste diffère… mais est toujours plus longue que les préconisations ministérielles.

Pour les postes à exigences particulières, le SE-Unsa a dénoncé la différenciation à exercer sur différents postes de même type. Un enseignant ayant obtenu un avis favorable pour un poste ne peut postuler sur un autre même s’il est de même nature sans obtenir un nouvel avis favorable devant une nouvelle commission.

> L’administration a indiqué que si les 2 postes sont de même type et présentent des missions identiques, il n’y a pas lieu de distinguer les commissions d’entretien.

> Le secrétaire générale académique a demandé que ces postes à profil soient mis en place avant le mouvement afin de libérer des postes.

 

Les déclinaisons départementales seront connus, pour partie, lors du GT mouvement du 7 février 2017

 
 
 
 
 
ALC