SECTION SE-Unsa de la SAONE ET LOIRE - MAISON DES SYNDICATS - 2 RUE DU PARC - 71100 CHALON SUR SAONE
Tél. 03 85 41 32 22 - Por. 07 68 48 80 44 - 71@se-unsa.org

 
Un groupe de travail qui se tient le 1er avril...
Article publié le lundi 30 mars 2015.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Ce n'est pas un canular... Cette année le nouveau DASEN de Saone-et-Loire, Mr Ben, nous a accordé la tenue d'un groupe de travail sur la  CARTE SCOLAIRE 1er  DEGRE, mercredi 1er avril 2015... Avant le Comité Technique Départemental (CTSD) qui doit se réunir mardi 7 avril. Cette habitude de travail avait disparu ces dernières années et nous le regrettions. D'autant que le report des discussions imposé par le ministère après les élections départementales nous oblige pour la deuxième année consécutive à attendre  le mois d'avril pour travailler sur ce sujet.

Il n'est pas raisonnable de le faire en trois semaines! les enjeux et les conséquences sont trop importants.

Depuis plusieurs semaines, le SEUNSA interpelle les directeurs qui ont déjà fort à faire mais qui ne peuvent passer à côté d'un risque de fermeture.

Voir ICI

Le deal: Le DASEN doit rendre 3 postes.

La méthode: black-out. Les IEN sont restés particulièrement discrets sur toute la préparation et nous avons cette année encore à traiter de la carte scolaire en un temps très court. Peu d'informations ont filtré, peu d'échanges ont été sollicités, peu de réunions ont été organisées. Certains IEN ont donné la consigne aux directeurs de ne rien demander, de ne rien dire...

Les documents portant les annonces des effectifs prévisionnels nous ont été enfin remis ce lundi 30 mars, en fin de matinée, et nous avons pu les comparer avec celles des écoles elles-mêmes. Nous notons quelques divergences et surtout nous pouvons comparer les situations entre elles, afin d'anticiper les menaces.

Pour le SEUNSA, il faut préserver absolument les conditions de travail qui sont favorables aux élèves et aux maîtres et prendre en compte le contexte particulier des écoles rurales.

Nous contestons que les écoles en RPI soient traitées à égalité avec les écoles primaires. Un regroupement pédagogique intercommunal est un ensemble d'écoles et pas une seule école. la question de la répartition et de la moyenne par classe est à considérer avec la plus grande prudence.

Dans les écoles primaires nous contestons que soit présentée parfois dans le document une répartition d'élèves avec un glissement de GS en élémentaire sans aucune concertation avec le conseil des maitres, ni même le (la) directeur ( trice).

Nous portons également des revendications sur les décharges de direction.

Dès la fin du groupe de travail nous mettrons en ligne les éléments dont nous disposerons et vous pourrez nous contacter dans l'après midi.

Permanences jeudi et vendrdi à la section départementale

SYLVIE DESCOMBES 0687167864

SEUNSA71 0385413222

NICOLE MELINE

SYLVIE DELHOMME

MARIANNE GILLER

ISABELLE EMERIC.

 
 
 
 
ALC