SECTION SE-Unsa de la SAONE ET LOIRE - MAISON DES SYNDICATS - 2 RUE DU PARC - 71100 CHALON SUR SAONE
Tél. 03 85 41 32 22 - Por. 07 68 48 80 44 - 71@se-unsa.org

 
"La CLIS, ça compte" : Signez la pétition
Article publié le mercredi 25 février 2015.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le SE-Unsa  a rencontré le collectif "La CLIS, ça compte".  Cette rencontre a mis en évidence la convergence de vue qui porte autant sur les opérations de carte scolaire, que sur la promotion d'un accueil réussi des élèves porteurs de handicap.

Le SE-Unsa  vous propose donc de signer la pétition initiée par le collectif.

Le collectif « La CLIS, ça compte ! » demande aux mairies et à l’Éducation Nationale d'inclure l'effectif des Classes pour l'Inclusion Scolaire (CLIS) dans les calculs de moyennes.

La CLIS doit demeurer une classe spéciale avec un enseignant spécialisé et un effectif limité à 12 élèves. En revanche, les élèves qui y sont inscrits doivent être ajoutés aux calculs qui visent à définir le nombre d'élèves moyen par classe ordinaire.

En effet, depuis leur création en 1991, les CLIS ont vocation d'intégrer les élèves en situation de handicap aux enseignements dispensés dans les autres classes de l'école. La circulaire de 2009 confirme cette volonté et parle à présent « d'inclusion ». Sur le terrain malheureusement, la situation reste la même : des classes ordinaires aux effectifs chargés, des élèves à besoins particuliers qui sont « inclus » mais qui viennent en plus de l'effectif ordinaire de la classe. Les équipes sont donc confrontées à un dilemme : organiser l'accueil de ces enfants dans des conditions qui les amènent à questionner la pertinence du dispositif (pour l'enfant en situation de handicap comme pour ses camarades de la classe d'accueil) ou ne pas organiser d'inclusions et les priver de leur droit à participer à des apprentissages adaptés à leur handicap avec les autres enfants de l'école.

Pour ne pas avoir à choisir, le collectif « La CLIS, ça compte ! » demande au Ministère la rédaction d'une nouvelle circulaire qui prenne en compte ces enfants et le travail des équipes dans les écoles. Puisque ces enfants sont inclus dans les classes ordinaires, une place doit leur être réservée. L'effectif d'une école doit pouvoir permettre ces inclusions sans pénaliser les enseignants et les élèves, qu'ils soient valides ou porteurs d'un handicap.

Pour nous aider à construire la société inclusive de demain, rejoignez-nous sur le site www.cliscompte.org  pour signer et faire signer la pétition !

 
 
 
 
ALC