SECTION SE-Unsa de la SAONE ET LOIRE - MAISON DES SYNDICATS - 2 RUE DU PARC - 71100 CHALON SUR SAONE
Tél. 03 85 41 32 22 - Por. 07 68 48 80 44 - 71@se-unsa.org

 
L’Enseignement Moral et Civique à la rentrée 2015 : trop de questions en suspens
Article publié le jeudi 15 janvier 2015.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le ministère organise actuellement une consultation des enseignants sur les projets de programme de l’enseignement moral et civique (EMC), qui seront mis en œuvre à partir de la rentrée 2015 de l’école au lycée.

Le SE-Unsa pose un regard critique sur ce projet d’enseignement et sur les modalités de sa mise en œuvre.

http://www.se-unsa.org/spip.php?article7018

 En ce début d’année 2015, un certain nombre de questions, pourtant fondamentales, restent sans réponse officielle : qui assurera cet enseignement, notamment au collège ? Sur quel horaire ? Remplacera-t-il l’éducation civique et l’Education Civique Juridique et Sociale (ECJS) ? Comment sera-t-il évalué ? Au lycée, il n’y a pas d’ECJS dans les séries technologiques. Comment cet enseignement sera-t-il intégré ? Sur quel horaire et avec quels enseignants ?

Le choix de l’introduire dès la rentrée 2015 n’est pas sans conséquence. Au collège, les connaissances de l’éducation civique de l’année de troisième sont évaluées lors de l’épreuve d’histoire-géographie du Diplôme National du Brevet (DNB), mais le projet de programme est conçu par cycle. Sur quelles connaissances seront concrètement évalués les élèves de troisième lors du DNB de 2016 et jusqu’à la redéfinition du DNB ? Le SE-Unsa demande au ministère de clarifier au plus vite la situation.

Dans l’immédiat, il faut confirmer l’attribution horaire de cet enseignement aux professeurs d’histoire-géographie au collège, en remplacement de l’éducation civique. L’impact sur les Dotations Horaires Globales doit être nul.

Dans un second temps,  une fois le programme publié après la phase de consultation-réécriture, il est nécessaire que des documents d’accompagnements soient proposés rapidement aux enseignants. Parallèlement, les objectifs de l’EMC étant partagés par les équipes éducatives, l’accompagnement dans la mise en œuvre et la formation devront concerner tous les personnels enseignants et de vie scolaire.

Le SE-Unsa propose de considérer l’année scolaire 2015-2016 comme une année de transition, notamment pour le collège. De fait elle le sera, car cet enseignement prend place un an avant tout le reste. En effet, la rentrée 2016 sera celle de la réforme du collège et de la mise en place progressive des nouveaux programmes

 

 
 
 
 
ALC