SECTION SE-Unsa du RHONE - 26 RUE VERLET HANUS - 69003 LYON
Tél. 04 78 54 52 21 - Por. 06 70 72 05 22 - 69@se-unsa.org

 
Rendez-nous nos heures d’atelier !
Article publié le lundi 24 janvier 2022.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Les dotations arrivent dans les Ă©tablissements. Cette annĂ©e encore, les moyens de la Segpa sont rabotĂ©s Ă  la faveur d’une lecture stricte de l’arrĂŞtĂ© du 31 juillet 2017. Cette rĂ©alitĂ© s’applique maintenant dans de nombreuses acadĂ©mies. Le SE-Unsa tire la sonnette d’alarme. 
 
 
Le champ professionnel fragilisé
 
La formulation sibylline du texte de 2017 permet aux directions des services dĂ©partementaux de regrouper les Ă©lèves en atelier. Concrètement, il s’agit de supprimer localement les dĂ©doublements d’atelier en 4e et 3e Segpa afin d’économiser des heures dans les dotations. 
 
Autrement dit, les élèves les plus fragiles font les frais de politiques de restrictions budgétaires opérées dans le ministère de l’Éducation nationale depuis des années et singulièrement sous ce quinquennat.
Le principe du dĂ©doublement est pourtant juste et pertinent. Il tient compte, en effet, des conditions d’exercice particulières en Segpa, notamment pour la dĂ©couverte du champ professionnel. C’est d’ailleurs une Ă©tape dĂ©cisive dans le cursus d’élèves qui cherchent leur voie et ont besoin d’être accompagnĂ©s dans les conditions les plus sĂ©curisantes possibles.
 
C’est ainsi que dans de nombreux dĂ©partements on est bien au dessus des 8 Ă©lèves maximum que l’on devrait retrouver en atelier. Au-delĂ  des questions de sĂ©curitĂ©, ce sont les conditions d’apprentissage qui sont remises en question. Cette première dĂ©couverte de l’enseignement professionnel facilite et prĂ©pare effectivement l’arrivĂ©e en voie professionnelle, notamment en CAP. 
 
La clarification des textes est indispensable afin de garantir les moyens indispensables au bon fonctionnement de ces structures. 
 
Pour le SE-Unsa, cet enseignement n’est pas anecdotique et doit bénéficier des moyens nécessaires pour préparer la poursuite de la scolarité des jeunes les plus fragiles.
Nous demandons le rĂ©tablissement systĂ©matique de ces dĂ©doublements avec les moyens affĂ©rents dans tous les dĂ©partements. 
 
 
Une dévalorisation continue de la Segpa
 
Ă€ l’instar du dĂ©plorable film Les Segpa, l’image vĂ©hiculĂ©e auprès de l’opinion n’est pas toujours très valorisante.
Pourtant, des collègues investis et particulièrement Ă  la pointe de l’innovation pĂ©dagogique y portent haut les couleurs de l’École rĂ©publicaine. Ils permettent Ă  des jeunes de s’accomplir, de progresser et d’envisager avec confiance la suite de leur scolaritĂ©.
Tous les jours, sur le terrain, des projets sont menés par des élèves pétris de compétences et de savoirs-faire. Ils ne demandent qu’à être accompagnés avec bienveillance, patience et optimisme sur le chemin de la réussite.
On l’aura bien compris, la restriction des moyens d’enseignement est un marqueur Ă©vident du manque de considĂ©ration de la part des pouvoirs publics. La culture parfois Ă©litiste que porte notre ministère semble oublier que l’excellence existe partout, y compris dans nos Segpa !
La reconnaissance passe donc par des moyens Ă  la hauteur des enjeux.
 
Pour le SE-Unsa, les Ă©lèves de Segpa et les personnels qui y exercent doivent ĂŞtre traitĂ©s avec respect. Pour ces jeunes encore plus que pour les autres, la confiance en soi est la condition sine qua non de leur progression et de leur rĂ©ussite.
 
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir