SECTION SE-Unsa du HAUT RHIN - 13 RUE DE LUCELLE - BP 43069 - 68062 MULHOUSE CEDEX
Tél. 03 89 45 12 17 - Por. 06 23 47 33 12 - 68@se-unsa.org

 
Revalorisation-retraites : nĂ©gocier et mĂ©nager ses forces pour peser dans la durĂ©e
Article publié le vendredi 20 décembre 2019.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Après deux très fortes journées de grève les 5 et 17 décembre débouchant sur les premiers signes d’ouverture de l’exécutif et alors que les discussions doivent reprendre dès début janvier, le SE-Unsa n’appelle pas à la grève la semaine de la rentrée. Pour le SE-Unsa, il faut savoir donner du temps aux discussions et aussi ménager ses forces. Nous en aurons sûrement encore besoin pour que des mobilisations viennent appuyer les revendications qui seront portées à chaque étape de la discussion de la loi et des discussions sur la revalorisation des rémunérations des personnels de l’Éducation nationale.
 
Suite aux dernières mobilisations, des rĂ©unions bilatĂ©rales se sont tenues les vendredi 13 dĂ©cembre et lundi 16 avec le ministre de l’Éducation nationale puis des rĂ©unions bilatĂ©rales le mercredi 18 dĂ©cembre et une rĂ©union multilatĂ©rale le jeudi 19 dĂ©cembre 2019 ont eu lieu avec le Premier ministre. Plusieurs des propositions de l’Unsa et du SE-Unsa sont dĂ©sormais ouvertes Ă  la nĂ©gociation : la question du montant minimum des pensions, son application aux temps partiels, la question de la cessation progressive d’activitĂ© pour les enseignants en lien avec l’amĂ©nagement des fins de carrière. Le Premier ministre a confirmĂ© que la revalorisation des enseignants interviendra dès 2021 et qu’une loi de programmation fixera le dĂ©tail et le calendrier des montants engagĂ©s. Il s’est montrĂ© ouvert sur un mĂ©canisme favorable de transformations des droits acquis avec un calcul sur les six derniers mois d’une carrière proratisĂ©e au temps travaillĂ© jusqu’en 2025.
 
Pour l’Unsa et le SE-Unsa, ces avancées doivent être approfondies. Cependant, la question de l’âge pivot reste une ligne rouge.
 
L’importance des mobilisations à l’Éducation nationale en dit long sur la tension qui règne entre les personnels et l’exécutif. Le SE-Unsa s’assurera que le ministre et le gouvernement ont bien compris le message. Il appellera à nouveau la profession à se mobiliser s’il faut le rappeler, notamment si le ministre exigeait des contreparties à la revalorisation. Le SE-Unsa a déposé une alerte sociale pour l’ensemble du mois de janvier. Il est toujours aussi déterminé, avec son union, à obtenir une réforme sans puni.e.s ni perdant.e.s.
 
Paris, le 20 décembre 2020
 
Stéphane Crochet
Secrétaire général du SE-Unsa
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir