SECTION SE-Unsa du HAUT RHIN - 13 RUE DE LUCELLE - BP 43069 - 68062 MULHOUSE CEDEX
Tél. 03 89 45 12 17 - Por. 06 23 47 33 12 - 68@se-unsa.org

 
Audience intersyndicale - DASEN du 9 dĂ©cembre sur la direction d’Ă©cole
Article publié le mercredi 11 décembre 2019.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Des représentants du SE-Unsa, SGEN-CFDT, SNUipp-FSU et SNALC ont été reçus par la DASEN du Haut-Rhin pour évoquer les conditions de travail des directeurs.

Lors de l’audience, les sujets suivants ont été abordés

1. REPONSES AUX PROPOSITIONS FAITES LORS DE L'AUDIENCE DU 6 NOVEMBRE

Supprimer les tâches de contrôle : tableau des 108 heures, remontée des grévistes, etc…

La DASEN a rappelé que ces tâches n’incombent pas aux directeurs. Pour la remontée des grévistes, elle a pris un décision : les collègues de l’école qui ont transmis une déclaration d’intention de grève mais qui sont venus travailler devront envoyer individuellement un attestation sur l’honneur. Le SE-Unsa propose un modèle ICI

DĂ©charge totale d'APC pour tous les directeurs

La DASEN affirme ne pas pouvoir prendre cette décision. La Rectrice sera consultée.

Réunion de directeurs pendant le temps de classe, compte-rendu rédigé par l’équipe de circonscription et diffusé directement à tous les enseignants de la circonscription

Réponse favorable pour les compte-rendus. En revanche, la DASEN indique qu’elle ne dispose pas des moyens en ZIL nécessaires pour assurer les remplacements des directeurs afin qu’ils puissent se réunir sur le temps de classe, surtout dans les circonscriptions où il y a beaucoup de petites écoles.

Ne remonter des informations aux IEN qu’en cas de réelle nécessité.

L’idée est de supprimer toute demande aux directeurs d’informations auxquelles l’IEN peut avoir accès par d’autres biais (onde, TBE, etc…). Une communication sera faite aux IEN dans ce sens.

Diffusion des mails des circonscriptions (note de services) directement sur les boîtes mail des enseignants

Réponse favorable. Cela sera demandé aux IEN

Eviter de faire une diffusion large d’information qui ne concerne que certaines écoles, mieux cibler les envois

Réponse favorable. Cela sera demandé aux IEN

Soutien hiérarchique des directeurs, notamment quand ils sont mis en difficulté du fait de carences de l’Institution (manque d’AESH, enseignants non remplacés, etc…)

RĂ©ponse de la DASEN  : renvoyer les “plaignants” vers l’IEN.

Réactiver le groupe de travail départemental pour la simplification des tâches

Cela serait fait rapidement. Toutefois, aucune date ne nous a été communiquée, la programmation de ce GT étant conditionnée à la réunion d’un GT académique sur le même sujet.

 

2. MISE EN OEUVRE DEPARTEMENTALE DES "PREMIERES MESURES VISANT A ALLEGER ET SIMPLIFIER LE TRAVAIL DES DIRECTEURS D'ECOLE" DU MINISTRE BLANQUER

Jour de décharge supplémentaire

La DASEN a annoncé que ces jours seront quasiment tous octroyés avant la fin de l’année civile. Pour une quarantaine de directeurs, la journée ne pourra être donnée qu’en janvier. Des ZIL et des brigadier ont été mobilisés pour prendre en charge les classes.

Bien qu’assez dérisoire, cette mesure est un premier pas dans la reconnaissance du besoin impérieux de temps qu’expriment les directeurs. Le SE-Unsa déplore qu’elle ait été réalisée à moyens constants, au détriment des remplacements de collègues malades ou de la formation continue. Par ailleurs, la planification de ces journées n’a pas été optimale. Ainsi, certains directeurs ont été prévenu la veille ou le jour même.

Questionnaire en ligne

Les conclusions seront délivrées par le ministère.

Les représentants des personnels ont dénoncé la mise en oeuvre technique qui ne peut garantir la fiabilité de la consultation (lien non sécurisé, possibilité de compléter l’enquête plusieurs fois)

Réunions de consultation des directeurs animées par les IEN

La DASEN a fait une synthèse qui rejoint les préoccupations exprimées par les représentants des personnels

Les éléments récurrents exprimées par les directeurs sont les suivants :

- demande de temps de décharge supplémentaire et d’une aide administrative

- demande d’une réduction des obligations en matière de sécurité au travail (PPMS, DUER, …), confier ces tâches à d’autres acteurs plus compétents

- gestion des inclusion est complexe et prend beaucoup de temps

- les différents outils numériques (ONDE, TBE, ...) sont peu optimisés et la gestion des mails est chronophage, notamment à cause d'envois peu lisibles, mal hiérarchisés et parfois redondants.

Le SE-Unsa a regretté que ces temps d’échange féconds n’aient pas été organisés sur des demi-journées banalisées. Les constats et les demandes ayant été posés, des mesures concrètes doivent être prises rapidement.

 
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir