Retour à l'article normal

SE-UNSA 66


 Par SE-UNSA 66
 Le  lundi 7 mai 2018

Le 22 mai : exigeons le dialogue social !

 
 

 

 

 

 

  • Après avoir écouté attentivement le Président de la République et noté son silence sur la fonction publique,
  • Après avoir pris le temps d’examiner l’ensemble des éléments concernant les chantiers de la réforme de la fonction publique et d’écouter attentivement les déclarations des ministres chargés de l’action publique et de la fonction publique,
  • Rappelant les mesures délétères déjà effectives qu’elle combat : gel du point d’indice, jour de carence, compensation partielle de la CSG, suspension de PPCR pendant un an…

L’UNSA a décidé d’appeler l’ensemble des agents de la fonction publique à se mobiliser le 22 mai prochain pour faire entendre leur attachement au dialogue social.

  • Parce que les agents publics veulent être des acteurs reconnus et respectés sur leur lieu de travail. Ils ont des exigences pour leurs salaires, leur pouvoir d’achat et leurs conditions de travail.
  • Parce que les agents publics veulent un état où la démocratie respecte les citoyens, tous les citoyens, où la démocratie sociale donne la parole à tous les salariés, à tous les syndicats.

L’UNSA est déterminée et redit la nécessité de construire dans le dialogue social. Rien ne se fera durablement et positivement sans cette volonté. Le dialogue social demeure un combat permanent parce que la méthode gouvernementale consiste, sur un trop grand nombre de sujets, à en faire l’économie, à en faire la promotion sans réelle volonté de le faire vivre.

A l’UNSA, nous voulons un syndicalisme de construction, un syndicalisme pragmatique et responsable.

Pour cela, le dialogue social et la négociation sont les seules méthodes qui vaillent. Faisons entendre au plus haut sommet de l’état que rien ne se fera durablement sans les agents!