Retour à l'article normal

SE-UNSA 66


 Par SE-UNSA 66
 Le  dimanche 11 mars 2018

Groupe de travail académique pour l’affectation postes adaptés 1D - rentrée 2018

 
Les demandes des enseignants du premier degré de l'académie souhaitant être placés sur poste adapté à la rentrée 2018 ont été étudiées ce jeudi 8 mars en groupe de travail académique.

Madame Blouix a rappelé en préambule que les CAPD qui se tenaient en amont du groupe de travail académique ne pouvaient que présenter les listes des demandes car c'est au sein du GT que les décisions étaient validées et qu'elles devaient être soumises par la suite à chaque CAPD. La notre aura lieu le 16 mars au matin.

Le rectorat a aussi fait le point sur les moyens insuffisants en médecine de prévention. Aujourd'hui ce n'est plus un problème financier mais ce qui décourage les candidats c'est le nombre de personnes à suivre. De plus, ces postes s'accompagnent d'une part de coordination de la santé des élèves ce qui alourdit encore le quotidien et décourage les candidats.

Les services ont présenté la dotation académique et les différentes demandes des collègues de l’académie.

Pour la rentrée 2018, 47 postes adaptés sont à pourvoir dont 9 dotations ministérielles CNED, 10 postes étant des postes adaptés longue durée.

L’académie dispose d’un contingent de 34 postes vacants pour les 75 collègues ayant effectué une demande de maintien sur poste adapté (26) ou une première demande de poste adapté (49).  

Dans les Pyrénées-Orientales, neuf collègues ont effectué cette démarche : six pour une première demande et trois pour une demande de maintien.

Cela représente 12% des demandes dans l'académie.

Cette année, le nombre de premières demandes est stable même si c'est un taux élevé et le nombre de maintien est stable généralement.

Les membres du groupe de travail ont étudié ensuite une par une les demandes des collègues classées par ordre de priorité médicale par les services médicaux du rectorat (priorités I à IV). Le SE-Unsa 66 a pris soin de demander des précisions quand au classement des collègues de notre département. Pour nous, il est très important que les collègues sachent exactement comment ont été traités leur dossier. Suite au groupe de travail ous avons pris contact avec l'ensemble des collègues dont nous avions le contact.

Les services nous ont également informés également qu’une liste complémentaire de 10 collègues est prévue, elle correspond à toutes les demandes classées en priorité I après le rang 34.

Le SE-UNSA regrette également que la dotation académique en postes adaptés soit toujours insuffisante pour solutionner l'ensemble des situations médicales des collègues empêchant ces derniers d’exercer leur métier sereinement.

Contrairement à l'an dernier, nous regrettons que tous les collègues classés en Groupe I (prioritaire) ne puissent pas bénéficier d'un poste adapté.

Nous sommes satisfaits de la clarté et la cohérence de présentation du travail de services, garantes d’un traitement le plus équitable possible des collègues