Retour à l'article normal

SE-UNSA 66


 Par SE-UNSA 66
 Le  samedi 10 mars 2018

Point sur les départs en congé de formation professionnelle pour la rentrée 2018

 

Cette année, 43 collègues ont demandé un congé de formation professionnelle pour la rentrée 2018. Pour 18 d'entre eux, il s'agissait d'une première demande. 4 collègues atteignaient le plafond des points de bonification à savoir 30 points puisqu'ils reconduisent chaque année leur demande à l'identique depuis au moins 6 ans.

L'administration distribue 48 mois répartis ainsi :

> 30 mois au titre des besoins du département selon les axes définis par la circulaire, à savoir : la prise en compte de l’hétérogénéité des élèves, la lutte contre la difficulté scolaire et le décrochage, la scolarisation des jeunes enfants, l'accueil des enfants allophones, l'inclusion des enfants à besoins particuliers, l'intégration des outils numériques dans l’enseignement, le développement de l’enseignement des langues vivantes, le développement des enseignements artistiques dont l’éducation musicale, le renforcement des liens écoles - familles.

> 18 mois au titre des besoins personnels, c'est-à-dire pour que les collègues puissent suivre une formation quelle qu'elle soit, à condition qu'elle se fasse dans un centre de formation agréé.

L'ensemble des candidatures retenues en groupe de travail le lundi 05 mars devront être validées lors de la CAPD du 16 mars.

Néanmoins, à titre indicatf, voilà les fourchettes dans lesquelles se situent les collègues qui obtiendraient leur congé:

> au titre des besoins du département, sur la liste principale ( puisqu'il y a aussi une liste complémentaire ), les 3 collègues qui partiraient ont un barème compris entre 42.735 et 38.500 ( AGS + points de bonification accordés en cas de renouvellement de la demande, soit 5 points par an plafonnés à un total de 30 points).

> au titre des besoins personnels, les trois collègues qui partiraient ont un barème compris entre 52 et 46.933 ( AGS + points de bonification accordés en cas de renouvellement de la demande, soit 5 points par an plafonnés à un total de 30 points).

Le SE-Unsa a insisté pour que les congés soient attribués au barème et non en ventilant les candidatures selon les axes. L'administration nous a entendu et cette façon de procéder devrait être gravée dans le marbre en instance paritaire. Tous les collègues adhérents et ceux qui nous ont confié leur dossier seront prévenus de l'aboutissement de leur demande à l'issue de la CAPD.