SECTION SE-Unsa des PYRENEES ORIENTALES - 7 RUE DEODAT DE SEVERAC - 66000 PERPIGNAN
Tél. 04 68 50 70 32 - 66@se-unsa.org

 
La dĂ©claration de l’Unsa Education au conseil dĂ©partemental de l’Education Nationale
Article publié le lundi 4 septembre 2017.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Mesdames et messieurs les membres du CDEN des Pyrénées-Orientales,nous accueillons avec joie l'annonce de l'augmentation du budget de l'Education nationale. Nous sommes néanmoins inquiets de la baisse drastique des contrats aidés, baisse qui peut être très lourde de conséquences pour nos élèves. Nous sommes bien sûr préoccupés par le sort des personnels qui pouvaient bénéficier de cette passerelle vers l'emploi. Cependant ce qui nous questionne encore ce sont les incidences directes sur les conditions d'accueil des élèves en situation de handicap ainsi que sur les directeurs privés de leur aide administrative. Nous profitons de ce comité pour demander à ce que nous soit fourni lors du comité technique du 6 septembre l'état des lieux sur cette question.

Nous devons aujourd'hui étudier les changements de rythme de plus de 80% des écoles. Dans le département l'installation de la réforme s'est faite dans la douleur. Le premier retour en arrière précoce incarné par le décret Hamon avait déjà décrédibilisé l'esprit de la réforme. Le possible retour à 4 jours après seulement trois ans de rodage a fini de convaincre les parties prenantes les plus dubitatives. A l'UNSA éducation nous regrettons que la constance et la rigueur que nous devons à nos élèves ne s'appliquent pas à ceux qui décident de leur avenir scolaire.

Pour terminer, la mise en place dans la précipitation des CP dédoublés a bousculé le travail déjà abouti de préparation de cette rentrée et s’est fait en ponctionnant des moyens sur le dispositif des PDMQDC, qui n’a même pas eu le temps d’être évalué. L'UNSA éducation ne peut que se réjouir de cette mesure qui sera sans aucun doute bénéfique aux élèves des zones d'éducation prioritaire. Toutefois, le CP n'est pas l'alpha et l'omega de la scolarité obligatoire. La Refondation a mis en évidence la progressivité des apprentissages. Dans les nouveaux programmes du cycle 2, le choix a été fait, en tenant compte des recherches pédagogiques ancrées dans la réalité des classes, d’accorder un an de plus à ces apprentissages « fondamentaux ». L’acquisition de ces fondamentaux dépend également d’une fréquentation assidue de la maternelle. Nous saisissons aujourd'hui cette instance afin qu'une réflexion importante engage l'ensemble de ses membres sur la lutte contre l'absentéisme. Lire, écrire et compter sont des outils. Au-delà du CP, les élèves doivent apprendre à mettre en œuvre ces outils afin de comprendre et d'interroger le monde qui les entoure et de construire leur parcours de citoyen. Et pour se faire les enseignants doivent continuer d'avoir les moyens de faire leur travail, d'honorer leur mission dans la sérénité.

 RĂ©sultat de recherche d'images pour "unsa education"

   

 

 

 

 

 

 


 

 
 
 
 
ALC